Commerce en ligne – Le bénéfice net d’Alibaba fond de 81% au 2e trimestre
Publié

Commerce en ligneLe bénéfice net d’Alibaba fond de 81% au 2e trimestre

Le géant chinois subit de plein fouet le durcissement de la réglementation sur le numérique. Son résultat a notamment été plombé par une amende record de 2,4 milliards de francs.

Pour les trois mois de juillet à septembre, le groupe a fait état de 5,37 milliards de yuans (env. 780 millions de francs) de profit, contre 28,7 milliards un an plus tôt sur la même période.

Pour les trois mois de juillet à septembre, le groupe a fait état de 5,37 milliards de yuans (env. 780 millions de francs) de profit, contre 28,7 milliards un an plus tôt sur la même période.

REUTERS

Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba a annoncé jeudi un recul de 81% de son bénéfice net au deuxième trimestre de son exercice décalé, au moment où Pékin serre la vis au secteur du numérique. Pour les trois mois de juillet à septembre, le groupe a fait état de 5,37 milliards de yuans (env. 780 millions de francs) de profit, contre 28,7 milliards un an plus tôt sur la même période. Son chiffre d’affaires est en revanche en hausse de 29% sur un an, à 155 milliards de yuans (22 milliards de francs) pour la période juillet-septembre.

Poids lourd du secteur et longtemps montré en exemple, Alibaba a été le premier à subir la vindicte des autorités, au moment où Pékin durcit la réglementation autour du numérique. Au printemps, le groupe fondé par le charismatique milliardaire Jack Ma a ainsi été condamné à une amende de 2,4 milliards de francs pour entrave à la concurrence. Plombé par cette amende record, Alibaba avait enregistré un milliard de francs de pertes trimestrielles.

Fin d’une législation laxiste

Les entreprises du numérique ont longtemps bénéficié en Chine d’une législation relativement laxiste, en particulier sur les données personnelles. Mais les autorités se montrent ces derniers mois particulièrement intransigeantes vis-à-vis de pratiques jusque-là tolérées et largement répandues. Dans son communiqué de résultats, le groupe basé à Hangzhou (est de la Chine) n’a fait aucun commentaire sur le contexte réglementaire.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires