Publié

Commerce de détailLe bénéfice net de Dufry décolle

Dufry a fait bondir ses résultats après neuf mois. L'exploitant bâlois de boutiques hors taxes et de kiosques a accru son bénéfice net de 46,9% par rapport à la même période de l'an passé.

ARCHIVES, Keystone

L'exploitant bâlois de boutiques hors taxes et de kiosques a accru son bénéfice net de 46,9% par rapport à la même période de l'an passé à 116,2 millions de francs.

Le chiffre d'affaires a pour sa part augmenté de plus qu'un quart (25,8%) pour se fixer à 2,36 milliards de francs, a indiqué lundi Dufry. La progression des ventes est due aux acquisitions à hauteur de 14,9%, tandis que les effets de change ont eu un impact positif de 6%. La croissance organique ressort ainsi à 4,9%.

Les chiffres publiés par Dufry dépassent les attentes des analystes. Pour rappel, le groupe a opéré le mois passé une importante acquisition en Grèce, qui doit lui permettre de renforcer sa position en Méditerranée.

L'entreprise a pris une participation de 51% dans la division commerces pour voyageurs du groupe grec Folli Follie pour un montant de 229 millions d'euros (276 millions de francs).

Marge record

Le chiffre d'affaires réalisé sur ces enseignes a atteint l'an passé 291 millions d'euros. Le groupe vient de procéder à une augmentation de capital de 294 millions de francs pour financer l'opération, qui doit être bouclée début 2013.

«Une fois de plus, les résultats montrent l'efficacité de notre stratégie visant les marchés émergents et les destinations touristiques», a commenté le patron de Dufry Julian Diaz. «Simultanément, notre stratégie de diversification nous a permis d'équilibrer les performances entre les différentes régions», a-t-il ajouté.

Au niveau opérationnel, le résultat brut d'exploitation (EBITDA) a progressé de 40,5% à 360,2 millions de francs. La marge correspondante atteint la valeur record de 15,2%, contre 13,6% un an plus tôt, grâce au contrôle des coûts et à l'exploitation des synergies offertes par les acquisitions. Le résultat EBIT a pour sa part bondi de plus de moitié (53,5%) à 224,2 millions. Croissance généralisée

Toutes les régions ont contribué à la progression des ventes. La croissance a été particulièrement soutenue en Amérique du Sud à la faveur des sociétés reprises en Argentine, en Uruguay et en Equateur. Les activités au Brésil continuent en revanche de souffrir du ralentissement économique du pays.

Dans ses prévisions, le groupe, qui emploie plus de 14'000 personnes, reste vague comme à son habitude. Le nombre de passagers devrait continuer d'augmenter ces prochaines années. Le développement des affaires devrait se maintenir au même rythme. Le groupe ne s'attend pas à des changements de grande ampleur à court terme.

(ats)

Votre opinion