Actualisé 29.04.2016 à 09:42

SuisseLe bénéfice net de Swiss Re en baisse au 1er trimestre

Les trois premiers mois de l'année se sont soldés par une baisse de la rentabilité pour le réassureur zurichois.

ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Le bénéfice net de Swiss RE a plafonné à 1,23 milliard de dollars (1,18 milliard de francs), contre 1,44 milliard durant la même période de 2015.

Qualifié de très bon par les responsables du groupe, ce résultat s'inscrit dans un contexte de marché particulièrement exigeant, a commenté vendredi Swiss Re dans un communiqué. La société s'attend d'ailleurs à ce que les défis persistent durant l'ensemble de l'exercice en cours.

Contrairement au bénéfice net, les revenus globaux des primes et les prises d'honoraires se sont étoffés au premier trimestre, atteignant 7,94 milliards de dollars (contre 7,56 milliards un an auparavant). A taux de change constant, la hausse atteint même 9%. Le ratio combiné (prestations versées et frais généraux rapportés aux primes collectées) s'est pour sa part péjoré à 92,8% (contre 85%).

A l'exception de ce dernier, les résultats publiés vendredi sont supérieurs aux prévisions des analystes interrogés par l'agence financière awp. Le consensus tablait notamment sur des primes encaissées de 7,72 milliards et un bénéfice net de 972 millions.

Malgré cela, à la Bourse suisse, le titre Swiss Re perdait 1,30% à 87,25 francs vers 11h30, dans un marché SMI en baisse de 1,18%.

Nouvelle division

Dans le détail, l'assurance dommages (Property & Casualty Reinsurance), principale source de revenus de Swiss Re, a dégagé un bénéfice net de 587 millions de dollars, contre 808 millions au premier trimestre 2015. Le ratio combiné de ce secteur a lui aussi connu une évolution négative, passant de 84,3% à 93,3%.

Du côté du secteur Vie et Santé (Life&Health Reinsurance), le résultat a chuté de 277 millions à 244 millions. Mais c'est dans le segment Corporate Solutions, spécialisé dans les affaires avec les entreprises, que le tassement du bénéfice net a été le plus flagrant: 80 millions de dollars contre 167 millions.

Pour ce qui est de l'unité Life Capital, elle a généré 321 millions de dollars, contre 206 millions au premier trimestre 2015. Pour mémoire, cette division a été lancée en janvier 2016 autour des anciennes activités Admin Re.

Jeu de chaises musicales

Communiqué en février dernier lors de la publication des résultats annuels 2015, le départ à la retraite du patron de Swiss Re Michael Liès a donné lieu à un jeu de chaises musicales à la tête du groupe. C'est Christian Mumenthaler, responsable de la division Réassurance depuis 2011, qui reprendra la direction à compter du 1er juillet.

Vendredi, la société a précisé que la succession de M. Mumenthaler sera assurée par Moses Ojeisekhoba, actuel président régional et directeur de l'unité Réassurance Asie. Ce dernier sera remplacé par Jayne Plunkett, jusque-là aux commandes du secteur Casualty Reinsurance.

Début d'année sans accrocs majeurs

S'ils ne donnent pas de prévisions chiffrées pour l'ensemble de l'exercice en cours, les dirigeants estiment que la société présente sur plus de 70 sites à travers le monde est bien positionnée pour croître au cours des prochains trimestres. Grâce à de grands contrats et des contrats taillés sur mesure, les primes encaissées ont augmenté de 5% sur la période janvier-mars.

Du côté des sinistres, il n'y a pas eu depuis le début de l'année de grands événements qui pèsent fortement sur le bilan. Les tremblements de terre au Japon et en Equateur en avril n'ont notamment pas eu pour Swiss Re de grande répercussion financière, a déclaré vendredi le directeur financier David Cole lors d'une conférence téléphonique. Toutefois, les prix restent sous pression.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!