Tourisme: Le bénéfice opérationnel de TUI s'envole

Publié

TourismeLe bénéfice opérationnel de TUI s'envole

TUI a décidé de regrouper la plupart de ses marchés clés, de ses hôtels et de ses croisières sous le même toit, dans une division touristique organisée en trois grandes régions.

ARCHIVES, Keystone

L'allemand TUI a affiché sa confiance jeudi en promettant une croissance de son bénéfice opérationnel «d'au moins 10%» pour l'année à venir.

Le groupe a déjà récolté les fruits de transformation en numéro un mondial du tourisme lors de son exercice décalé 2014/2015.

Le voyagiste avait changé de braquet l'an dernier en fusionnant avec sa filiale britannique TUI Travel. «La première année suivant la restructuration du groupe s'est terminée sur une très bonne série de résultats», s'est réjoui Fitz Joussen, le patron du groupe, dans un communiqué. Et ce malgré l'attentat sur une plage en Tunisie qui a perturbé son été.

Après sa fusion, TUI a décidé de regrouper la plupart de ses marchés clés, de ses hôtels et de ses croisières sous le même toit, dans une division touristique organisée en trois grandes régions, pour en faire groupe touristique intégré. Quelques enseignes hôtelières (Hotelbeds Group, spécialisée dans la clientèle d'entrepriseet LateRooms Group) continueront toutefois à être opérées à part.

Intégration fructueuse

Cette intégration du groupe a porté ses fruits, et TUI estime être «en très bonne forme», avec de très bonnes performances de ses croisières, hôtels, et de ses voyages à partir du Royaume-Uni, des pays scandinaves, du Canada et de la Russie.

En conséquence, le groupe vise un bond de 10% de son bénéfice opérationnel ajusté (Ebita) lors de son exercice décalé 2015/2016, et une hausse de 3% de son chiffre d'affaires, hors effets de changes.

Ces ambitions sont nourries par une première année solide comme numéro un mondial du tourisme. En 2014/2015, le bénéfice net du groupe s'est envolé de 40,2% à 379,6 millions d'euros (411,2 milliards de francs), une performance globalement conforme aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.

Promesses dépassées

Surtout, TUI souligne avoir dépassé ses promesses sur son indicateur de rentabilité privilégié: le bénéfice opérationnel ajusté a grimpé de 15,4% hors effets de changes, à plus de 1 milliard d'euros (1,08 milliard de francs). Soit encore mieux que la croissance de 12,5 à 15% sur laquelle tablait le groupe.

Le chiffre d'affaires du groupe a lui augmenté de 8%, à plus de 20 milliards, un peu plus que prévu. TUI compte faire profiter ses actionnaires de sa restructuration, en proposant un dividende de 0,56 euro par action au titre de l'exercice 2014/2015, soit un peu plus qu'attendu par les analystes.

(ats)

Ton opinion