Etats-Unis - Le bilan de l’immeuble effondré en Floride s’alourdit encore
Publié

États-Unis Le bilan de l’immeuble effondré en Floride s’alourdit encore

Le tragique décompte s’est poursuivi samedi après la découverte de sept nouveaux corps dans les gravas du Champlain Towers South, portant à 86 le nombre de victimes de l’accident.

Les autorités ont dû se résoudre mercredi à mettre fin aux opérations de secours pour se concentrer sur la recherche de cadavres.

Les autorités ont dû se résoudre mercredi à mettre fin aux opérations de secours pour se concentrer sur la recherche de cadavres.

Getty Images via AFP

Au moins 86 personnes sont mortes dans l’effondrement d’un immeuble en Floride le 24 juin, ont annoncé samedi matin les autorités locales après une nouvelle nuit de recherches dans les décombres.

Quarante-trois disparus

Sept nouveaux corps ont été identifiés, portant le bilan à 86 victimes, a annoncé, lors d’une conférence de presse, la maire du comté de Miami-Dade, Daniella Levine Cava, ajoutant que 62 dépouilles ont été identifiées et que 43 personnes qui auraient pu se trouver dans l’immeuble lorsqu’il s’est écroulé manquent toujours à l’appel.

Après avoir espéré pendant près de deux semaines que des résidents aient pu survivre dans des poches d’air, les autorités ont dû se résoudre mercredi à mettre fin aux opérations de secours pour se concentrer sur la recherche de cadavres.

Un petit miracle

Les équipes de secouristes, qui se relaient 24 heures sur 24 sur le site du sinistre, ont toutefois assisté à un petit miracle vendredi, le chat d’une famille habitant au 9e étage de l’immeuble effondré ayant été retrouvé en vie, près des décombres.

Binx, le félin au court pelage noir, a ensuite été rendu à sa famille, dont le père de famille compte au nombre des disparus.

Démolition contrôlée

L’immeuble de douze étages, construit sur le front de mer et baptisé Champlain Towers South, s’est partiellement écroulé de façon encore largement inexpliquée, le 24 juin dans la nuit, même si les premiers éléments de l’enquête ont laissé apparaître que la structure du bâtiment semblait par endroits dégradée.

Le reste du bâtiment, à l’instabilité jugée dangereuse, a fait l’objet d’une démolition contrôlée dimanche soir, ce qui a permis aux équipes de progresser dans des zones de fouilles jusque-là inaccessibles.

(AFPE)

Votre opinion

0 commentaires