Hockey sur glace - Le bilan des 12 joueurs suisses de NHL
Publié

Hockey sur glaceLe bilan des 12 joueurs suisses de NHL

La saison régulière de la ligue professionnelle nord-américaine a pris fin pour les patineurs helvétiques. C’est l’occasion de s’arrêter sur leurs performances.

par
Emmanuel Favre
Roman Josi, le meilleur compteur des Predators de Nashville.

Roman Josi, le meilleur compteur des Predators de Nashville.

imago images/ZUMA Wire

Kevin Fiala (Wild du Minnesota)

24 ans

Ailier gauche

50 matches, 20 buts, 20 assists, 40 points, -2

Kevin Fiala.

Kevin Fiala.

imago images/ZUMA Wire

Deuxième meilleur compteur de la franchise basée à St.Paul derrière le rookie russe Kirill Kaprizov (51 points), le Saint-Gallois a, d’un point de vue strictement offensif, démontré sa régularité. Sa moyenne de 0,8 point par sortie est très similaire à sa fiche rendue en 2019-2020 (0,84). Son entraîneur Dean Evason a cependant dû lui tirer les oreilles à quelques reprises à cause de son manque de responsabilités dans le secteur défensif. Son précédent coach, Bruce Boudreau, lui avait reproché les mêmes lacunes.

Gaëtan Haas (Oilers d’Edmonton)

29 ans

Centre

33 matches, 2 buts, 1 assist, 3 points, -6

Gaëtan Haas.

Gaëtan Haas.

imago images/Icon SMI

Le Seelandais l’avait affirmé en début de saison: son avenir nord-américain allait être tributaire de ses possibilités de grignoter du temps de jeu au sein de l’équipe dirigée par Dave Tippett. Le bilan est mitigé: il a été confiné à des rôles de soutien sur le quatrième trio où son utilisation a rarement excédé les 11 minutes. Frappé par le Covid en début de saison, par une blessure dans la dernière ligne droite, il n’a de surcroît pas eu les étoiles alignées pour progresser dans l’alignement du club du monstre à deux têtes (McDavid et Draisaitl).

En National League en 2021-2022?

Précision: les Oilers ont encore un match (sans enjeu comptable) à écouler avant les séries.

Nico Hischier (Devils du New Jersey)

22 ans

Centre

21 matches, 6 buts, 5 assists, 11 points, -9

Nico Hischier.

Nico Hischier.

imago images/Icon SMI

Un début de saison retardé en raison d’une fracture d’une malléole subie lors d’un entraînement à Berne, une pause forcée après avoir contracté le Covid-19, une opération d’un sinus après avoir atteint par une rondelle déviée: le capitaine valaisan du club basé au Prudential Center n’a été aligné que dans 37,5% des matches qui figuraient au calendrier d’une saison régulière écourtée et dans laquelle les Devils n’ont assumé qu’un rôle marginal.

L’ancien junior du HC Viège a cependant progressé dans les cercles de mise au jeu (56,47% d’engagements gagnés) et été solide en avantage numérique (3 buts).

Bonne nouvelle pour Patrick Fischer: Hischier a rejoint l’équipe de Suisse à Riga avec de l’essence dans le réservoir.

Roman Josi (Predators de Nashville)

30 ans

Défenseur

48 matches, 8 buts, 25 assists, 33 points, -11

Roman Josi.

Roman Josi.

imago images/ZUMA Wire

Lauréat du Trophée Norris en 2020, le Bernois ne soulèvera probablement pas le Trophée remis au meilleur arrière de la ligue en 2021. Parce que sa production, exceptionnelle la saison dernière (0,94 point par rencontre), a retrouvé les standards (très hauts, d’ailleurs) de la plupart de ses campagnes précédentes (0,68).

Le capitaine demeure cependant le meilleur compteur d’une franchise du Tennessee qui a été particulièrement affectée par les blessures en 2021.

Dean Kukan (Blue Jackets de Columbus)

27 ans

Défenseur

35 matches, 1 but, 4 assists, 5 points, -3

Dean Kukan.

Dean Kukan.

imago images/Icon SMI

Joueur de soutien d’une franchise qui n’a pas influencé la météo tout au long de la saison, le Zurichois a grignoté du temps de jeu en comparaison des deux exercices précédents. En 2021, il a été aligné dans 62,5% des rencontres. En 2019-2020, le chiffre était de 40,24%. En 2018-2019 de 30,49%. Si cette progression s’explique en partie par le fait que les Tuniques Bleues ont été vendeurs à la date limite des transactions, elle honore aussi un besogneux jamais repêché qui s’accroche à son rêve et qui dispose encore d’un contrat d’un an en Ohio.

Philipp Kurashev (Blackhawks de Chicago)

21 ans

Centre

54 matches, 8 buts, 8 assists, 16 points, -9

Philipp Kurashev.

Philipp Kurashev.

imago images/ZUMA Wire

L’ancien junior de Berne a bien négocié son entrée dans les rangs professionnels et acquis la confiance de l’entraîneur Jeremy Colliton, ce qui a été extrêmement profitable à son développement et à son apprivoisement de la ligue.

Rapide, habile de ses mains, peut-être encore trop inconstant (ce qui est normal pour un jeune), il a marqué des points pour l’avenir au sein d’une équipe en reconstruction. Bref, l’environnement idéal pour lui.

Timo Meier (Sharks de San Jose)

24 ans

Ailier droit

54 matches, 12 buts, 19 assists, 31 points, -7

Timo Meier.

Timo Meier.

imago images/Icon SMI

La production de l’Appenzellois suit une courbe descendante depuis deux saisons, deux saisons au terme desquelles l’équipe californienne a été exclue des séries éliminatoires. La moyenne de points par match de choix de première ronde de 2015 en 2018-2019: 0,84. En 2019-2020: 0,7. En 2021: 0,57. La structure de l’équipe, hybride, sans réelle identité, en est l’explication principale. Et, dans un tel cas, on ne peut pas exclure que la direction procède à un grand ménage. Le nom de l’international suisse figure d’ailleurs dans des rumeurs de possibles transactions estivales.

Nino Niederreiter (Hurricanes de la Caroline)

28 ans

Ailier droit

56 matches, 20 buts, 14 assists, 34 points, +20

Nino Niederreiter.

Nino Niederreiter.

imago images/Icon SMI

Sous l’angle de la production, le Grison a réalisé l’une de ses meilleures saisons depuis le début de sa carrière en NHL, en 2010. Sa moyenne de 0,6 point par match est proche de sa plus haute collecte qui remonte à l’exercice 2016-2017 avec le Minnesota Wild (0,64). Sa moyenne de 0,35 but par partie efface son précédent record (0,304 en 2016-2017).

Plus mobile après s’être allégé de quelques kilos l’automne dernier, il a assumé des responsabilités sur le top 6 offensif tout au long de la campagne. La saison dernière, l’entraîneur Rod Brind’Amour lui avait régulièrement confié des tâches subalternes sur les troisième et quatrième trios.

Luca Sbisa (Predators de Nashville)

31 ans

Défenseur

1 match, 0 but, 0 assist, 0 point, +/-:0

Luca Sbisa

Luca Sbisa

NHL

Réclamé au ballottage par le club du Tennessee le 12 janvier, le Zougois a connu une saison presque blanche. Il a été touché au haut du corps à sa première apparition avec les Preds et a été inscrit sur la liste des blessés de longue durée le 26 janvier. La question est désormais de savoir s’il obtiendra la confiance de l’une des 32 équipes de la ligue en 2021-2022.

Jonas Siegenthaler (Devils du New Jersey)

24 ans

Défenseur

15 matches, 0 but, 0 assist, 0 point, -9

Jonas Siegenthaler.

Jonas Siegenthaler.

imago images/Icon SMI


Échangé aux Devils par les Capitals de Washington le 11 avril, le Zurichois avait enfin eu l’opportunité de revoir l’action sur une base régulière. Dans la capitale américaine, il avait perdu la confiance de l’entraîneur Peter Laviolette, qui ne lui avait accordé que 7’28 de jeu depuis le 30 janvier.

Rattrapé par le Covid, l’ex-joueur des ZSC Lions a déchanté puisqu’il s’est retrouvé à l’écart des activités pendant 16 jours.En fin de contrat au terme d’une saison décevante, il tentera de démontrer qu’il a le profil pour être dominant et constant dans la ligue la plus compétitive du monde durant les Championnats du monde en Lettonie.

Pius Suter (Blackhawks de Chicago)

24 ans

Centre

55 matches, 14 buts, 13 assists, 27 points, -5

Pius Suter.

Pius Suter.

imago images/Icon SMI

Le rookie zurichois a saisi sa chance au sein du club de l’Illinois où il s’est assis dans la grande chaise du joueur vedette Jonathan Toews, contraint de faire l’impasse sur toute la saison pour des raisons médicales. Son point d’orgue, au-delà la constance affichée tout au long de sa première aventure NHL: avoir signé ses trois premiers buts dans le même match, le 24 janvier contre Detroit.

En fin de contrat, il est en bonne position pour négocier une prolongation de bail plus lucrative que la valeur de son bail d’entrée (1,8 million de dollars, bonus compris).

Yannick Weber (Pingouins de Pittsburgh)

32 ans

Défenseur

2 matches, 0 but, 0 assist, 0 point, -3

Yannick Weber.

Yannick Weber.

imago/Icon SMI

Recruté à la dernière minute par le club de Sidney Crosby pour offrir de la profondeur à l’entraîneur Michael Sullivan, le Bernois a passé la quasi-totalité de la saison dans le «taxi squad», l’escouade de réserve.

Le jeu est devenu trop rapide pour lui et son compteur de matches de saison régulière - par ailleurs fort respectable - pourrait bien rester bloqué sur 499.

Votre opinion