Chine: Le bilan des déflagrations à Tianjin passe à 112 morts

Publié

ChineLe bilan des déflagrations à Tianjin passe à 112 morts

L'armée chinoise a annoncé que des centaines de tonnes de cyanure hautement toxique étaient entreposées sur le site de Tianjin.

1 / 28
Après la catastrophe de Taijin, Pékin revoit les conditions de sécurité des usines chimiques. (Vendredi 21 août 2015)

Après la catastrophe de Taijin, Pékin revoit les conditions de sécurité des usines chimiques. (Vendredi 21 août 2015)

Keystone
Le gouvernement s'est engagé à mener une enquête précise et à en publier les conclusions dans les meilleurs délais, selon une information de Chine nouvelle publiée samedi 22 août.

Le gouvernement s'est engagé à mener une enquête précise et à en publier les conclusions dans les meilleurs délais, selon une information de Chine nouvelle publiée samedi 22 août.

Keystone
Un niveau excessif de cyanure a été détecté près de la zone d'explosion. Des milliers de poissons ont été retrouvés morts sur les rives de la rivière Haihe. (Jeudi 20 août 2015)

Un niveau excessif de cyanure a été détecté près de la zone d'explosion. Des milliers de poissons ont été retrouvés morts sur les rives de la rivière Haihe. (Jeudi 20 août 2015)

Reuters

Le bilan des gigantesques explosions survenues dans le port de Tianjin, dans l'est de la Chine, a encore augmenté. Il s'élève désormais à 112 morts et 95 disparus, ont annoncé dimanche les autorités locales.

Parmi les disparus, 85 sont des pompiers. Plus de 700 personnes ont également été hospitalisées après les déflagrations, qui ont produit une énorme boule de feu ainsi que des incendies que les secouristes ont du mal à éteindre.

«Nous avons déjà identifié 24 corps. Nous devons en identifier 88 autres», a ajouté le directeur adjoint du service de la propagande de la ville de Tianjin. D'après les médias officiels, 21 pompiers figurent parmi les personnes décédées.

Des centaines de tonnes de cyanure

Alors que les causes de la catastrophe n'ont pas encore été précisément établies, les autorités chinoises ont ordonné samedi l'évacuation d'habitants hebergés dans une école proche du site des explosions, un changement de direction du vent ayant ravivé les craintes de dispersion de particules toxiques.

L'armée chinoise a annoncé dimanche que des centaines de tonnes de cyanure hautement toxique avaient été entreposées sur le site des puissantes déflagrations survenues mercredi dans la métropole portuaire de Tianjin, dans l'est de la Chine.

Le général Shi Luze, chef d'état-major de la région militaire de Pékin, a déclaré lors d'une conférence de presse que du cyanure avait été identifié en deux endroits du site où se sont produites les explosions. «D'après les estimations préliminaires, le volume atteignait plusieurs centaines de tonnes», a-t-il dit.

Un composant chimique très toxique

Il s'agit de la première confirmation officielle de la présence de ce composant chimique extrêmement dangereux dans l'entrepôt d'où sont parties mercredi les deux énormes explosions, faisant craindre la contamination.

Le général Shi n'a pas précisé de quel type de cyanure il s'agissait mais les médias chinois avait parlé auparavant de la présence de 700 tonnes de cyanure de sodium, un composant chimique très toxique en cas d'inhalation, d'ingestion ou de contact avec la peau.

(ats)

Ton opinion