13.11.2014 à 15:10

ItalieLe bilan des victimes des intempéries s'alourdit

Depuis le début de la semaine, les glissements de terrains continuent de faire des dégâts au nord du pays. Des enquêtes pour homicide involontaire.

Depuis le début de la semaine, des glissements de terrain avaient déjà tué deux personnes âgées en Ligurie et une autre à Crevacuore près de Turin. (Illustration)

Depuis le début de la semaine, des glissements de terrain avaient déjà tué deux personnes âgées en Ligurie et une autre à Crevacuore près de Turin. (Illustration)

Keystone

La vague d'intempéries qui touche le nord de l'Italie depuis lundi a fait une cinquième victime ce jeudi 13 novembre. Inondations et glissements de terrain continuent de faire des dizaines de millions d'euros de dégâts.

Jeudi matin à Moscazzano, au sud-est de Milan, les pompiers ont retrouvé le corps sans vie d'un employé communal de 36 ans près d'un moulin inondé, où il avait tenté d'empêcher l'eau d'atteindre un restaurant un peu plus loin. Plus au nord, les pompiers ont aussi retrouvé le corps d'un septuagénaire tombé dans le lac Majeur alors qu'il essayait d'arrimer solidement son bateau dans le port d'Ispra.

Enquêtes ouvertes

Depuis le début de la semaine, des glissements de terrain avaient déjà tué deux personnes âgées en Ligurie et une autre (un septuagénaire) à Crevacuore près de Turin. Des enquêtes pour homicide involontaire ont été ouvertes pour ce qui concerne ces deux drames.

A Milan, les rivières Seveso et Lambro sont sorties de leur lit, inondant des rues et la gare Garibaldi. Même si la pluie a cessé jeudi, une soixantaine d'écoles de la ville étaient encore fermées par mesure de précaution.

Alors que de nombreuses communes se trouvaient les pieds dans la boue, la protection civile s'inquiétait jeudi pour le niveau du Po, qui traverse tout le nord de l'Italie et a dépassé sa cote d'alerte sur toute sa longueur. Des pics de crue sont attendus vendredi à la mi-journée, en particulier à Parme et à Piacenza.

Mauvais temps mortel

L'Italie a été touchée par plusieurs vagues successives de mauvais temps ayant provoqué inondations, crues et glissements de terrain, qui avaient déjà fait quatre morts depuis un mois.

La semaine dernière, plusieurs grandes villes, dont Rome, ont ordonné la fermeture des écoles en raison de risques d'inondations, tandis que la Sicile a vu passer un petit ouragan méditerranéen qui n'a provoqué que des dégâts matériels.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!