Actualisé 30.10.2018 à 09:12

IntempériesLe bilan s'alourdit en Italie, Venise inondée

La tempête qui a frappé la péninsule a fait désormais au moins huit morts. L'eau a atteint un niveau historique à Venise. La Corse a également subi une forte tempête.

Les intempéries qui frappent l'Italie depuis dimanche ont fait huit morts, a annoncé la protection civile, tandis que de nombreuses écoles dans tout le pays restaient fermées mardi.

Outre les cinq victimes recensées dans le courant de la journée de lundi, un homme a été tué en Vénétie (nord-est) par la chute d'un arbre, de même qu'un pompier dans le Haut Adige (nord), engagé dans des opérations de secours. Une femme a été tuée par une coulée de boue et de rochers dans sa maison dans le Trentin (nord), ont précisé les autorités.

En Ligurie, dans le nord du pays, des débris tombant d'un immeuble ont tué une femme. Une grande partie de l'Italie était en état d'alerte en raison de la conjonction de vents violents, fortes précipitations et grandes marées.

Record à Venise

A Venise, l'«acqua alta» (eau haute) a atteint en début d'après-midi un pic de 156 cm, un niveau pour lequel les passerelles en bois habituellement disposées pour permettre de circuler au sec en cas d'inondation ne sont plus sûres.

La place Saint-Marc est restée inaccessible pendant quelques heures et beaucoup de touristes ont dû se résoudre à parcourir les rues alentour, les enfants sur les épaules et de l'eau jusqu'aux cuisses. Dimanche, l'inondation avait obligé la ville à modifier le parcours du marathon, dont une portion s'est quand même courue les pieds dans l'eau.

Alerte rouge

C'est la 6e fois dans l'histoire récente de la ville que l'«acqua alta» dépasse les 150 cm: elle avait atteint 151 cm en 1951, 166 cm en 1979, 159 cm en 1986, 156 cm en 2008 et un record de 194 cm en novembre 1966.

Au-delà de Venise, quasiment toute l'Italie était en alerte: rouge dans le nord (Ligurie, Lombardie, Vénétie, Frioul, Trentin) et dans les Abruzzes (centre), orange sur une bonne partie du reste de la péninsule et en Sicile. Toutes les écoles de Vénétie étaient fermées, de même que celles de Rome, Gênes, Messine (Sicile) et de nombreuses communes du Piémont et de Toscane.

Dans le nord-est, des rafales de vent jusqu'à 100 km/h sur les côtes et 150 km/h en montagne étaient attendues dans la soirée, avec un total de précipitations en quelques jours équivalent à la pluviométrie de plusieurs mois. Certaines zones montagneuses du nord de la Vénétie ont déjà dépassé les 400 mm de pluie cumulés depuis samedi, et les services météorologiques prévoient de fortes précipitations.

«Tempête exceptionnelle»

Ports, aéroports, commerces fermés: La Corse, s'est barricadée lundi mais la situation s'est améliorée après le levée de l'alerte rouge Vents sur l'ensemble de l'île de Beauté, les intempéries menaçant le continent avec un épisode neigeux très précoce sur le centre de la France. La Corse-du-Sud reste en vigilance orange pour les orages, pluies inondations, vagues submersions, a précisé la préfecture de Corse-du-Sud.

Les quatre aéroports corses avaient été fermés lundi, ainsi que tous les ports, d'où les derniers ferrys sont partis vers 13h00. Quelque 180 passagers en partance pour Paris sont resté bloqués à l'aéroport d'Ajaccio. Quelque 300 personnes avaient été évacuées préventivement de deux campings dans la région de Dico, en Corse-du-Sud.

La dépression Adrian était accompagnée de vents tempétueux générant de très fortes vagues de secteur Sud-Ouest sur l'ouest de l'île en soirée et début de nuit.

L'Ile de Beauté avait été placée en alerte rouge en prévision de vents violents et d'une tempête «d'une ampleur exceptionnelle». C'est la première fois de son histoire que la Corse du Sud était placée en vigilance rouge. L'autre département de l'île, la Haute-Corse l'avait été, il y a deux ans, pour un risque d'inondations.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!