17.08.2018 à 10:42

VaudLe biologiste sacrifié renaît à La Sauge

Remercié par la Ville de La Chaux-de-Fonds (NE) pour raison budgétaire, Arnaud Maeder signe un beau retour à Cudrefin (VD).

von
Vincent Donzé
Le départ forcé d’Arnaud Maeder avait suscité une vaste mobilisation dans à La Chaux-de-Fonds.

Le départ forcé d’Arnaud Maeder avait suscité une vaste mobilisation dans à La Chaux-de-Fonds.

Birdlife

BirdLife Suisse annonce la nomination d’Arnaud Maeder au poste de directeur de son centre-nature de La Sauge (Cudrefin, VD). L’organisation active dans le domaine de la biodiversité «se réjouit de pouvoir compter sur l’expérience» de l’ancien conservateur du Musée d’histoire naturelle et du zoo de La Chaux-de-Fonds (NE).

Départ forcé

Deux ans plus tôt, le départ forcé d’Arnaud Maeder avait suscité une vaste mobilisation dans la cité horlogère. Son contrat à la tête des institutions zoologiques n’ayant pas été renouvelé, les Amis du Musée d’histoire naturelle avaient manifesté leur écœurement. Du courrier, une pétition, une manifestation, un blog, tout un attirail a été déployé, mais le Conseil communal n’était pas revenu en arrière. Ce n’était pas la personnalité, ni les compétences d’Arnaud Maeder qui avaient conduit les autorités à se séparer de lui, mais les 14 millions à économiser en 2017.

Prédécesseur d’Arnaud Maeder, Marcel Jaquat s’était déclaré «fou de rage et complètement abasourdi» par cette décision jugée «débile». Sa colère était à la hauteur de l’attachement de la population à un musée qui a vu défiler tous les écoliers. Depuis, les autorités ont veillé à assurer le stockage des collections du musée et la mise aux normes des enclos du zoo, mais le projet a été gelé au bois du Petit-Château.

Travail de sensibilisation

À Cudrefin (VD), BirdLife Suisse «se félicite de pouvoir compter sur l’expérience et la polyvalence d'Arnaud Maeder pour mener à bien l’important travail de sensibilisation de la population de la région à la nature», aux dires de son directeur romand François Turrian. De son côté, Arnaud Maeder se réjouit d’œuvrer au profit d’une organisation «qui agit concrètement pour la nature en Suisse et qui investit dans de nombreuses actions pédagogiques de qualité pour faire prendre conscience à la population de l’importance de la sauvegarde de la biodiversité».

Biologiste formé en France, dans les universités de Grenoble et de Rennes, Arnaud Maeder a effectué son doctorat sur l’écologie des fourmis des bois à l’Université de Lausanne. Il a mené le début de sa carrière dans le domaine de la muséologie au musée cantonal de zoologie à Lausanne, puis à La Chaux-de-Fonds. Son entrée en fonction interviendra le 1er octobre prochain. Il succédera à la biologiste tessinoise Anna Lisa Mascitti, laquelle a reprise ses études de pédagogie pour se diriger vers l’enseignement.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!