Actualisé 13.12.2017 à 10:26

ChroniqueLe biscôme: une tradition ancienne inscrite au Patrimoine!

Le pain d’épices, un incontournable dans le sac de Saint-Nicolas et sur les marchés de Noël.

par
Astrid Gerz & Olivier Girardin
La première attestation du terme biscôme remonte à 1541, dans le canton de Fribourg.

La première attestation du terme biscôme remonte à 1541, dans le canton de Fribourg.

Terroir Fribourg

Parmi la grande variété des produits pâtissiers figurant dans l’inventaire du patrimoine culinaire suisse, le biscôme ou pains d’épices se distingue des autres pâtisseries de Noël par sa tradition ancienne et ses saveurs.

Célèbre pour ses nombreux ingrédients, il évoque des souvenirs d’enfance pour nombre d’entre nous: ses notes de miel, son parfum, le conte de Hans et Gretel, la fête de Saint Nicolas… Mais qu’en est-il de son histoire ?

En consultant le site internet du Patrimoine culinaire, on découvre que cette pâtisserie possède un long et riche passé.

La première attestation du terme biscôme remonte à 1541, dans le canton de Fribourg.

Dans les cantons de Fribourg et de Berne, présumés épicentres historiques des biscômes, ils restent une tradition vivace, désormais étendue à toute la Suisse. Le biscôme est le plus souvent associé à la Saint-Nicolas et à Noël, comme à Fribourg, où sa distribution lors du fameux cortège de la Saint-Nicolas est une vielle tradition, toujours vivante.

Dans le canton de Berne, les décors en glace royale représentant des images de personnages ou d’animaux connues depuis le milieu du 20ème siècle, sont encore très courants. Leur confection par les professionnels y est un art à part entière.

Le patrimoine culinaire suisse recense plus de 400 produits : pâtisseries, boissons, fromages, charcuteries... Les gourmets pourront partir à la découverte des origines ou de la recette de leurs spécialités préférées sur le site www.patrimoineculinaire.ch

En partenariat avec «La semaine du goût»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!