Le Bourreau du commando Wagner abattu par un sniper en Ukraine
Actualisé

Guerre en UkraineLe Bourreau du commando Wagner abattu par un sniper

Un mercenaire, accusé côté ukrainien d’avoir tué des prisonniers mais salué comme un héros côté russe, a péri à Kkarkiv, tué par un tireur d’élite.

par
Michel Pralong
Vladimir Andonov, dit le Bourreau, avait déjà participé à la guerre du Donbass en 2014.

Vladimir Andonov, dit le Bourreau, avait déjà participé à la guerre du Donbass en 2014.

DR

Le 5 juin dernier, Vladimir Andonov, 44 ans, effectuait une reconnaissance de nuit à Kharkiv, la deuxième plus grande ville d’Ukraine. il a été tué par une balle. vraisemblablement tirée par un tireur d’élite ukrainien.

Le journal russe «Moskovskiy Komsomolets» n’hésite pas à «pleurer la mort d’un guerrier» qu’il qualifie de héros. Si, côté russe, on se souvient de lui sous le surnom de Vakha, hérité de son enfance, ou «le volontaire de Bouriatie», du nom de la république sibérienne d’où il est originaire, côté ukrainien, on le surnomme «le Bourreau».

Des opérations en Libye

Le militaire qui faisait partie de l’armée régulière russe de 1997 à 2005, est allé en tant que volontaire participer en 2014 à la guerre du Donbass aux côtés des séparatistes prorusses face aux forces ukrainiennes. Il y a été engagé dans les forces spéciales d’Olkhon, selon le «Daily Mail». Une base de données ukrainienne l’accuse d’y avoir, en 2015, tué des prisonniers de guerre à Logvinova. Le site affirme qu’il aurait ensuite pris part en 2019 à des opérations en Libye avec le groupe Wagner, célèbre société russe de mercenaires privés. Selon la BBC, Andonov est suspecté d’avoir tué des civils en Libye.

Andonov est donc visiblement revenu en Ukraine après l’invasion russe de cette année, sans pour autant que l’on sache depuis quand, mais pour «aider les troupes russes dans une opération spéciale», précise le journal russe qui a annoncé sa mort, confirmée par un haut responsable bouriate.

Selon l’AFP lundi, la région de Kharkiv, où le mercenaire a trouvé la mort, est la cible d’intenses bombardements russes qui ont tué 10 civils en 24 heures. L’armée russe a affirmé y avoir «détruit avec des missiles aériens de haute précision, de longue portée» une usine qui s’occupait de la réparation des véhicules blindés ukrainiens près de Lozova.

Votre opinion