23.08.2018 à 15:46

JuraLe braqueur à l'ouvre-lettre légèrement condamné

Un masque tiré du film «Scream» sur le visage, un brigand avait tenté de dépouiller une station-service de Courrendlin. Il avait été mis en fuite.

par
VDé
Armé d'un ouvre-lettre, il avait tenté de braquer une station-service de Courrendlin (JU) un masque de «Scream» sur le visage identique à celui-ci en vitrine.

Armé d'un ouvre-lettre, il avait tenté de braquer une station-service de Courrendlin (JU) un masque de «Scream» sur le visage identique à celui-ci en vitrine.

iStock

Son masque de «Scream» n’a pas empêché son identification et son arrestation: le brigand qui a attaqué une station-service de Courrendlin le 13 février 2017 a été condamné par la justice jurassienne pour brigandage et vol à 150 jours-amendes à 10 francs avec sursis pendant deux ans.

Selon «Le Quotidien Jurassien», le brigand vêtu de noir et affublé du masque blanc et triste du personnage de Ghostface a brandi un ouvre-lettre pour obtenir la caisse. Pensant d’abord à une farce, les vendeuses ne sont pas démontées: armées l’une d’un spray déodorant et l’autre d’une... brosse à récurer, elles ont chassé Ghostface qui a pris ses jambes à son cou!

La police retrouvera le masque blanc à son domicile. Son ADN révélera d'autres délits, mais un second brigandage de la station-service cette fois avec une arme à feu ne lui sera pas attribué, une disculpation prononcée après deux semaines de détention de préventive.

Devant son juge, le voleur de 18 ans a fait profil bas après avoir trouvé une place d’apprentissage: «À l’époque, je venais de perdre mon travail, les factures et les dettes s’accumulaient. Voler m’est apparu comme la seule solution pour m’en sortir», a-t-il déclaré, selon le QJ. Le prévenu a aussi affirmé que l’attaque de la station-service un 13 février avait un but: offrir un cadeau à son amie le lendemain, pour la Saint-Valentin.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!