Vaud: Le budget 2023 du canton prévoit plus de 200 millions de déficit

Publié

VaudLe budget 2023 du canton prévoit plus de 200 millions de déficit

Le renchérissement du coût de la vie aura un fort impact sur les dépenses de l’État, qui se prépare à augmenter le salaire de son personnel.

Le Canton de Vaud prévoit de dépenser plus de 11 milliards de francs en 2023.

Le Canton de Vaud prévoit de dépenser plus de 11 milliards de francs en 2023.

Pixabay

Jeudi, le Conseil d’État vaudois a présenté son projet de budget pour l’année 2023. Il en ressort principalement une augmentation des charges de près de 400 millions par rapport au budget 2022, pour un total d’environ 11 milliards de francs. Les recettes étant estimées à 10,8 milliards, le déficit serait de 227 millions. «Ce résultat respecte toutefois la limite constitutionnelle», indique le Canton. Cette augmentation des dépenses s’inscrit en grande partie dans un contexte de renchérissement marqué de la vie, le Conseil d’État ayant alloué des montants pour adapter les salaires de l’administration cantonale et du secteur parapublic (+71 mios), ainsi que les subsides pour l’assurance-maladie (+32 mios).

Le budget 2023 prévoit aussi une augmentation de 58 millions dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnelle. Il attribue des ressources supplémentaires à l’action sociale (+117 mios) ainsi qu’à la santé (+56 mios ou +3,7%), pour répondre à l’évolution démographique et au vieillissement de la population. En outre, le canton contribue au rééquilibrage en faveur des communes à hauteur de 95 millions, soit 35 millions de plus qu’au budget 2022. S’agissant des effectifs de l’administration cantonale, le budget prévoit une augmentation de 424 postes (+2,3% par rapport à 2022), dont 200 nouveaux enseignants et formateurs spécialisés.

Investissements record

Du côté des revenus, en réponse à l’initiative «Davantage de pouvoir d’achat pour la population vaudoise», le Conseil d’État propose trois modifications fiscales entraînant une baisse de 73 mios pour les personnes physiques. Ces aménagements portent sur l’augmentation des déductions pour l’assurance-maladie, l’augmentation de la déduction pour frais de garde, ainsi que la réduction de l’imposition sur l’estimation des objets mobiliers. En revanche, les impôts des personnes morales (les entreprises) misent sur une croissance de 75 millions, soit +14% par rapport au budget précédent.

Pour finir, le compte des investissements 2023 prévoit des dépenses brutes à hauteur d’un milliard, soit 168 mios de plus qu’au budget 2022. Ce niveau d’investissement n’a jamais été atteint précédemment. Les principales dépenses se concentreront autour des moyens pour affronter les changements du climat et renforcer les infrastructures des transports publics. Au final, la dette projetée devrait rester stable à 975 mios en 2023, malgré le déficit budgétaire et les investissements consentis.

Les partis réagissent

À la suite de la présentation du budget cantonal vaudois 2023, les différents partis ont souhaité réagir. Ainsi, pour Ensemble à gauche, la proposition ne répond ni à l’urgence climatique ni aux besoins sociaux. Pour l’Alliance de droite, il s'agit d’un premier pas encourageant. Mais, en plus d’une baisse d’impôts pour les personnes, elle voudrait aussi une baisse pour les entreprises. Quant aux Verts, ils saluent les mesures proposées pour soutenir le pouvoir d’achat, mais regrettent que des mesures ciblées pour les catégories de population qui subissent de plein fouet l’inflation et l’explosion des coûts de l’énergie ne soient pas prévues. Pour finir, le Parti socialiste déplore que les nouvelles mesures fiscales proposées manquent leur cible en favorisant les citoyens les plus aisés.

(XFZ/Comm.)

Ton opinion

6 commentaires