Publié

60% des peaux viennent d’EuropeLe business du vison est touché mais pas coulé

L’Europe, premier producteur mondial de peaux de visons, a été frappée par la crise du Covid-19. Mais cela a surtout provoqué une hausse des prix.

par
Jocelyn Rochat
Ici un élevage de visons au Danemark.

Ici un élevage de visons au Danemark.

Keystone/EPA/Mads Claus Rasmussen

Le coronavirus a porté un coup très rude au business de la fourrure. Enfin, surtout à ceux qui produisent et qui commercialisent les meilleures peaux, essentiellement basés en Europe. Car le Vieux-Continent est, on l’ignore souvent, le leader mondial en matière d’élevage de visons.

Or, depuis que ces petits mustélidés ont été suspectés de développer des variants du Covid-19 qui seraient transmissibles à l’homme, des pays tels que les Pays-Bas (à la fin août 2020) et le Danemark (début novembre) ont fermé de nombreux élevages, suspendu la pratique et ont fait abattre plus de 16 millions d’animaux.

Votre opinion

12 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

moi même

04.03.2021, 16:51

les gens complètement superficielle qui portent de vraies fourrures peu importe l animal ne mérite l appellation être humain se ne sont que des m à tu vu sans aucune valeurs morales. je pense que si l interdiction 🚫 d élevage des animaux pour leurs fourrures était mise en votations ces abominations disparaitraient tellement la majorité des gens sont touché par les innombrables maltraitances subies par les animaux concernés. mais voilà le fric engranger prime à toutes autres considérations.

Plutotenfourrurequapoil

04.03.2021, 16:35

Rien de plus chaud que le vison. Je n’y renoncerai pas.

Insoutenable

04.03.2021, 16:03

Il est temps de réaliser que nous sommes au XXIème siècle et que ces horreurs n'ont plus leur place à notre époque!!! Quant à ceux qui achètent encore cela, j'espère que le karma leur tombera dessus vite et bien!