Le buste qu’elle a acheté 35 dollars est une antiquité de 2000 ans
Publié

États-UnisLe buste qu’elle a acheté 35 dollars est une antiquité de 2000 ans

Une antiquaire texane fouinant dans un magasin d’occasions a été attirée par ce qui s’est avéré être une sculpture d’une valeur inestimable.

par
Michel Pralong
Laura Young et le buste qu’elle a découvert dans un magasin caritatif.

Laura Young et le buste qu’elle a découvert dans un magasin caritatif.

Laura Young

Bonne pioche! En août 2018, Laura Young, antiquaire texane, se rend dans un magasin de l’organisation caritative Goodwill, à Austin proposant des objets d’occasion et de seconde main. Elle aperçoit un buste, qu’elle trouve intéressant, surtout proposé à 34.99 dollars. «Il avait l’air romain. Il avait l’air vieux. À la lumière du jour, il ressemblait à quelque chose qui pouvait être très, très spécial» a raconté la jeune femme au «San Antonio Express News».

Elle contacte alors des experts et des maisons de ventes aux enchères et c’est finalement un spécialiste de chez Sotheby’s qui découvre que le buste date d’une période comprise entre la fin du premier siècle avant Jésus Christ et le début du premier siècle après JC. Une véritable antiquité, donc, mais les spécialistes sont également parvenus à retracer une partie de sa plus récente histoire.

Disparu en Allemagne

Un recensement de ce buste a été retrouvé dans un inventaire de 1833 de la collection d’art du roi Louis Ier de Bavière. Le souverain avait placé sa collection dans une réplique d’une maison de Pompéi située à Aschaffenburg, en Bavière. Celle-ci a été fortement endommagée par les bombardements alliés en 1944. Le buste est vraisemblablement arrivé au Texas par l’intermédiaire d’un soldat américain stationné à Aschaffenburg et qui se sera approprié ce marbre. Comment il a fini chez Goodwill reste pour l’instant un mystère.

L’antiquaire avait ramené le buste chez elle en voiture en prenant soin qu’il ne tombe pas. Il avait toujours l’étiquette avec son prix sur la joue.

L’antiquaire avait ramené le buste chez elle en voiture en prenant soin qu’il ne tombe pas. Il avait toujours l’étiquette avec son prix sur la joue.

Laura Young

Le buste appartient toujours à l’Allemagne, puisqu’il y a été dérobé. Laura Young, qui savait qu’elle ne pouvait ni le garder ni le vendre a pu informer le gouvernement allemand de sa découverte et il est prévu de le lui restituer en mai 2023. Mais en attendant, l’antiquaire est parvenue à obtenir l’autorisation de l’exposer au San Antonio Museum of Art, où elle a été une des premières à pouvoir l’admirer samedi dernier. «C’était vraiment, vraiment excitant de le voir dans un musée, a-t-elle déclaré. C’était un peu surréaliste; il était dans notre salon depuis plus de trois ans. Je l’aimais bien. Je me suis attaché à lui dans notre maison, juste là dans l’entrée. On pouvait voir son reflet dans la télévision». C’est la première fois que le musée de San Antonio expose une pièce provenant d’un magasin d’occasions.

Le fils de Pompée?

Reste une question: qui est le personnage du buste? Selon une spécialise de l’art romain du musée, il pourrait s’agir du général Sextus Pompée. Fils de Pompée le Grand qui s’opposa à Jules César, Sextus combattit à son tour les successeurs de César avant d’être assassiné en -35 av. JC. Selon le «New York Times», le buste pourrait également représenter Nero Claudius Drusus Germanicus, beau-fils de l’empereur Auguste et général en Germanie.

Votre opinion

0 commentaires