Actualisé

NumériqueLe cadavre de Flash Player sera froid le 31 décembre

Adobe vient d'annoncer la date à laquelle il cessera de supporter cette brique logicielle qui ne cessait de se rappeler à nos souvenirs par ses incessantes mises à jour.

par
LeMatin.ch
Le premier coup de poignard dans le dos du Flash Player a été porté en 2010 par Steve Jobs avec son annonce que les produits Apple ne seraient plus compatibles avec le plug-in.

Le premier coup de poignard dans le dos du Flash Player a été porté en 2010 par Steve Jobs avec son annonce que les produits Apple ne seraient plus compatibles avec le plug-in.

Getty Images

On se souvient du Flash Player, surtout par sa faculté à nous faire monter dans les tours, les trop nombreuses fois que s'affichait le message d'un nouvelle mise à jour. La brique pour navigateurs internet ne sera plus le 31 décembre 2020.

Adobe, son dernier propriétaire, a en effet daté cette semaine le jour où il cessera définitivement de supporter le logiciel qui était largement utilisé pour ajouter de la vidéo, des jeux ou des outils visuels interactifs aux sites web. Dans une foire aux questions, Adobe prévient que les utilisateurs seront invités plus tard dans l’année à retirer Flash de Windows et de Mac si ce n'est pas déjà fait.

Un long déclin

Les bugs de Flash mais aussi le fait que c'était une solution propriétaire le mettait dans la catégorie des logiciels à la fois incontournables mais agaçants. Steve Jobs lui avait donné le premier coup de poignard en 2010, lors d'une mémorable «keynote», en annonçant que les produits Apple ne seraient plus compatibles avec le plug-in. Les autres grands acteurs ont suivi faisant corps autour du HTML5, un code source libre depuis arrivé à maturité.

La suite? Un long déclin, une progressive disparition et, désormais, une date officielle de mise en bière.

Ni fleurs, ni couronnes.

JChC

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!