Publié

EmprisonnementLe Caire prêt à rapatrier El-Ghanam, incarcéré à Champ-Dollon

L'ex-officier égyptien Mohamed El-Ghanam, opposant à Hosni Moubarak et réfugié en Suisse depuis 2001, a été maintenu en janvier dernier en détention à Champ-Dollon par la justice genevoise.

L'Egypte est prête à rapatrier Mohamed El-Ghanam, ex-officier de l'armée égyptienne enfermé dans la prison genevoise de Champ-Dollon.

L'Egypte est prête à rapatrier Mohamed El-Ghanam, ex-officier de l'armée égyptienne enfermé dans la prison genevoise de Champ-Dollon.

OLIVIER VOGELSANG - a

L'Egypte est prête à rapatrier Mohamed El-Ghanam, ex-officier de l'armée égyptienne enfermé dans la prison genevoise de Champ-Dollon.

Le Caire attend encore des éclaircissements, selon l'ambassadeur d'Egypte en Suisse Magdi Galal Sharawi.

«L'Egypte est prête à rapatrier M. El-Ghanam, moyennant un éclaircissement de son statut en Suisse», a déclaré l'ambassadeur dans un entretien publié vendredi par «La Liberté» et «Le Courrier».

Selon Magdi Galal Sharawi, le Ministère égyptien des Affaires étrangères a contacté le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) il y a deux mois. Le DFAE a répondu brièvement il y a deux semaines.

«Nous désirons plus de détails et espérons que la Suisse trouvera une solution respectueuse des droits de l'homme», a affirmé l'ambassadeur d'Egypte à Berne.

«Nous voulons d'abord identifier Mohamed El-Ghanam, connaître sa situation juridique, son statut en Suisse et avoir des informations sur son état de santé. Nous attendons toujours les réponses du gouvernement suisse», a ajouté l'ambassadeur.

Détenu pour des raisons psychiatriques

Le DFAE a rappelé que Mohamed El-Ghanam est détenu à Champ-Dollon à cause de son état psychiatrique et maintenu en détention pour des raisons thérapeutiques.

L'ex-officier égyptien, opposant à Hosni Moubarak, réfugié en Suisse depuis 2001, a été maintenu en janvier dernier en détention à Champ-Dollon par la justice genevoise en raison de sa dangerosité supposée. L'avocat du détenu Me Pierre Bayenet a fait appel de la décision devant la Chambre pénale d'appel et de révision.

Se sentant menacé par les services de renseignement égyptien, Mohamed El-Ghanam est détenu à la suite d'une tentative d'agression avec un couteau dans les couloirs de l'Université de Genève le 15 février 2005. Proférant ensuite des menaces, il est interné en janvier 2007 à Champ-Dollon, dont il n'est pas sorti depuis lors. Il accuse la Suisse de le détenir arbitrairement en détention.

(ats)

Votre opinion