26.01.2013 à 14:11

TennisLe calvaire de Na Li

La Chinoise mérite sans aucun doute la palme de la malchance. Sa cheville gauche a, en effet, lâché à deux reprises lors de la finale de l'Open d'Australie pour chuter très lourdement sur la Rod Laver Arena.

1 / 13
Reuters
Reuters
Reuters

Quelle aurait été l’issue de la rencontre si Li Na n’était pas tombée à deux reprises ? La question mérite d’être posée dans la mesure où elle a su très longtemps s’assurer le contrôle de cette finale grâce à la puissance de son coup droit.

Le deuxième titre du Grand Chelem de Victoria Azarenka n’ajoutera rien à la gloire d’un tennis féminin en crise. D’un tennis féminin qui peine à remplir les stades. Les organisateurs n’ont-ils pas éprouvé toutes les peines du monde à écouler les billets de cette finale? Le jour de la Fête nationale, l’événement était ailleurs dans la capitale du Victoria, à 300 m de la Rod Laver Arena plus précisément avec le premier match d’Alessandro Del Piero à Melbourne.

Avant de s’imposer dans cette finale face à une rivale qui n’a pas vraiment lutté à armes égales, Victoria Azarenka avait témoigné d’un comportement scandaleux jeudi. Saisie par la peur de gagner lors de sa demi-finale face à l’Américaine Sloane Stephens, elle avait prétexté une blessure imaginaire pour obtenir un temps mort médical de 10 minutes. En fermant les yeux devant cette comédie risible, le juge arbitre du tournoi mérite, lui aussi, toutes les critiques.

(SI)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!