Football - Le Cameroun de Ngamaleu premier qualifié pour les 8es
Publié

FootballLe Cameroun de Ngamaleu premier qualifié pour les 8es

Larges vainqueurs de l’Ethiopie (4-1), les Lions indomptables de Nicolas Moumi Ngamaleu, passeur décisif, ont validé leur ticket pour la suite de la CAN.

Nicolas Moumi Ngamaleu a délivré une passe décisive face à l’Ethiopie.

Nicolas Moumi Ngamaleu a délivré une passe décisive face à l’Ethiopie.

AFP

Le Cameroun a foudroyé une bien naïve Ethiopie (4-1), avec des doublés de Vincent Aboubakar et Karl Toko-Ekambi, pour assurer sa qualification en 8es de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN), jeudi à Yaoundé.

Seule équipe du tournoi à marquer plus d'un but par match, les hôtes ont assumé leur statut de favoris. Avec 6 points, ils sont sûrs de figurer parmi les deux premiers de leur groupe ou au pire parmi les quatre meilleurs deuxièmes. Ils possèdent en outre un leader avec leur capitaine Aboubakar, très large meilleur buteur de la compétition (4 buts), son doublé de jeudi (53e, 55e) complétant ses deux penalties contre le Burkina-Faso (2-1) en match d'ouverture.

Les Lions indomptables peuvent aussi toujours s'appuyer sur le «hemle», la grinta à la camerounaise, à l'image de cet énorme retour d'Aboubakar pour enrayer un contre éthiopien qui partait à quatre contre deux (39e)! Le «capi» était au quatre coins du terrain.

Mais leur défense est largement perfectible, et il faut tenir compte, pour juger de leur performance, de la candeur de l'adversaire, à l'image d'Aschalew Seyoum le nez dans le gazon après le crochet de Toko-Ekambi sur le quatrième but (67e).

Nouveau doublé pour Aboubakar

Le stade Paul Biya d'Olembé était très peu rempli mercredi pour voir ce spectacle, une rareté pour un pays organisateur. Pire, l'ambiance à la CAN pourrait devenir plus lourde après un échange de coups de feu à Limbé-Buea entre séparatistes de l'Ouest anglophones et militaires, mercredi.

Sur le plan du jeu, les Lions indomptables ont encore dû remonter le score, comme face au Burkina. Leur défense s'expose trop, avec deux latéraux très offensifs, Collins Fai et Tolo Nouhou. Les «Walya» en ont profité, sur un bon centre d'Amanuel Gebremichael pour Dawa Dukele, qui a aussi gâché une énorme balle de 2-1 (24e).

Mais le Cameroun a tout de suite réagi par Aboubakar. Sa frappe lourde a été repoussée par le gardien Teklemariam Shanko dans les pieds de Collins Fai, dont le centre a trouvé Toko-Ekambi au second poteau (8e). Puis «Abou» a creusé l'écart en deux minutes, à la réception d'un bon centre de Fai puis à la conclusion d'un joli triangle amorcé par Eric-Maxim Choupo-Moting et Nicolas Ngamaleu. Auteur d’une passe décisive, l’ailier de Young Boys a enchaîné une deuxième titularisation de suite et disputé 68 minutes, avant d’être remplacé par Clinton Njie.

À 3-1, l'équipe d'Éthiopie n'avait plus ni voile ni rame. Il lui reste un dernier match contre le Burkina Faso pour viser une bien hypothétique qualification.

Les hommes de Toni Conceiçao ont eu d'autres occasions, avec ces frappes sur le poteau de Toko-Ekambi (39e) ou Frank Anguissa (71e) ou Collins Fai (90e). La leçon était déjà suffisante pour l'Éthiopie.

Dans la soirée, le Cap-Vert de Dylan Tavares affronte le Burkina Faso. Victorieux de leur premier match, les «Tubarões Azuls» («Requins Bleus») ont l’occasion de se qualifier eux aussi pour les 8es de finale.

(AFP/Sport-Center)

Votre opinion