13.11.2018 à 10:24

SantéLe cancer de Jean-Pierre Pernaut: «C'est réglé!»

Le présentateur de 68 ans est de retour au 13 Heures de TF1. Il affirme être «guéri» et se confie sur son combat.

par
FDA
Jean-Pierre Pernaut le 12 novembre 2018, lors de son retour au journal de 13 Heures sur TF1.

Jean-Pierre Pernaut le 12 novembre 2018, lors de son retour au journal de 13 Heures sur TF1.

capture d'écran

Hier signait le grand retour de Jean-Pierre Pernaut au 13 Heures de TF1. Le journaliste de 68 ans s'était absenté durant sept semaines pour se faire opérer d'un cancer de la prostate. «Je rentre avec la pêche et l’envie de continuer! Mon équipe a été formidable pendant mon absence», confie-t-il au «Parisien».

Tout au long de l'interview, il revient sur la maladie sans oublier d'en faire la prévention. Il explique que l'annonce du diagnostic était le jour de la demi-finale de la Coupe du monde. «C'était à l’occasion d’un contrôle de routine, je ne m’y attendais pas. Mais ce ne fut pas un choc, grâce à ma femme Nathalie. Elle a été un exemple formidable pour moi. Elle a eu une leucémie foudroyante il y a une vingtaine d’années, avant que je ne la connaisse. Le mot cancer n’était pas tabou.»

Pour lui d'ailleurs, l'expression «longue maladie est stupide». Il se permet d'adresser un message aux personnes concernées (Il y a 40 000 nouveaux cas de cancer par an en Suisse): «Il ne faut pas avoir honte, il ne faut pas en avoir peur, les médecins se battent, les malades aussi, et le moral, c'est 80% de la guérison derrière.»

Repos et «La casa de papel»

Heureusement, cet étape n'est aujourd'hui plus qu'un mauvais souvenir. Le présentateur confirme que tout va bien. «Vendredi, mon médecin m'a dit: «Vous pouvez vous considérer comme guéri.» Je ne suis aucun traitement médical, normalement c’est réglé! Même si avec le cancer on se méfie toujours, il faut faire des contrôles réguliers.» Pendant tout ce temps il avoue s'être énormément reposé et avoir regardé les journaux de 13 Heures presque tous les jours. Il en a profité aussi pour rattraper son retard sur la série «La casa de papel».

Il revient aussi sur le pourquoi il a décidé d'être complètement honnête concernant son combat: «Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, une transparence totale doit exister entre les personnes connues et les téléspectateurs. Tout se dit… Alors autant éviter la propagation de rumeurs. Il y a deux ans, je suis parti une semaine en vacances et un journal a annoncé que j’étais viré.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!