Présidentielle: Le candidat brésilien poignardé a été opéré
Publié

PrésidentielleLe candidat brésilien poignardé a été opéré

Jair Bolsonaro, le candidat d'extrême droite à la présidentielle brésilienne, poignardé jeudi dernier, a été opéré d'urgence.

Des partisans de Bolsonaro le 9 septembre 2018 à Copacabana.

Des partisans de Bolsonaro le 9 septembre 2018 à Copacabana.

AFP

Le candidat d'extrême droite à l'élection présidentielle brésilienne Jair Bolsonaro a subi d'urgence mercredi soir une intervention chirurgicale aux intestins, a dit l'hôpital de Sao Paulo. Il y est soigné depuis qu'il a été poignardé lors d'un meeting jeudi dernier.

Une IRM «a mis en évidence une adhérence obstruant l'intestin grêle», nécessitant une «intervention chirurgicale», a expliqué l'Hôpital israélite Albert-Einstein. L'opération s'est déroulée avec succès, a précisé l'hôpital dans un communiqué.

Poignardé à l'abdomen le 6 septembre pendant un bain de foule à Juiz de Fora, dans le Minas Gerais (sud-est), l'homme politique, favori des sondages pour le premier tour du 7 octobre, a été victime de plusieurs perforations intestinales et d'une hémorragie.

Conduit dans un premier temps en soins intensifs, l'homme âgé de 63 ans a subi une colostomie, avant de rejoindre mardi un service de soins «semi-intensifs».

En tête des sondages

«Mon père est en train de subir une nouvelle opération chirurgicale, je vous prie de continuer à prier, il est toujours dans un état grave», a écrit, sur Twitter, l'un de ses fils, Flavio Bolsonaro, député de l'Assemblée législative de l'État de Rio de Janeiro et candidat au Sénat.

Cette attaque a plongé la course à la présidentielle dans la confusion, car il est peu probable qu'il reprenne sa campagne avant le premier tour le 7 octobre. Candidat du Parti social libéral (PSL), il est crédité de 24% des intentions de vote, selon un sondage publié lundi par l'institut Datafolha. Il devance largement son premier poursuivant, Ciro Gomes (centre-gauche), qui est à 13%.

Ex-capitaine de l'armée brésilienne, cet homme de 63 ans est connu pour ses déclarations fracassantes et sa nostalgie assumée de la dictature militaire (1964-1985).

(ats)

Votre opinion