18.10.2020 à 17:49

Coronavirus Le canton de Berne interdit les grandes manifestations

Prenant acte de l’évolution inquiétante de la pandémie dans le pays, les autorités bernoises suspendent à nouveau l’organisation d’événements rassemblant plus de 1000 personnes.

Le canton de Berne a mis en place en septembre un système de niveau d’alerte par feu de signalisation pour les grandes manifestations.

Le canton de Berne a mis en place en septembre un système de niveau d’alerte par feu de signalisation pour les grandes manifestations.

KEYSTONE

Le canton de Berne interdit à nouveau dès lundi les grandes manifestations, au vu de la hausse du nombre de contaminations par le coronavirus et des décisions annoncées par le Conseil fédéral. Il n’est donc plus possible pour l’heure d’organiser de manifestations comptant plus de 1000 personnes.

Retour en arrière

Le nombre de cas dans le canton de Berne double actuellement en moins d’une semaine et les taux de positivité des tests effectués ont beaucoup progressé, tout comme le nombre de patients hospitalisés, a communiqué dimanche la Chancellerie d’Etat du canton de Berne.

Vu l’évolution de la pandémie et les restrictions imposées aux rassemblements, le système de feux de signalisation mis en place par le canton passe au rouge à partir de lundi. Le nombre maximum de spectateurs admis aux matchs de foot ou de hockey passe donc à nouveau en-dessous de 1000.

Selon le porte-parole de la direction bernoise de la santé Gundekar Giebel, l’interdiction des grandes manifestations vise à contenir les risques d’infection en dehors des stades. Si à l’intérieur des stades les distances peuvent être gardées, ce n’est pas le cas dehors.

Berne est le premier canton à revenir à la situation prévalant avant le 1er octobre. Les concerts, spectacles, messes, congrès et matchs accueillant plus de 1000 personnes ont à nouveau été autorisés à cette date dans toute la Suisse, sept mois après leur arrêt total.

L’interdiction des manifestations de plus de 1000 personnes avait été la première mesure du Conseil fédéral le 28 février pour contenir la pandémie de Covid-19. Prononcée jusqu’à fin août, elle avait été prolongée jusqu’au 30 septembre, en raison du nombre important de nouvelles infections.

Feu rouge

Le canton de Berne a mis en place en septembre un système de niveau d’alerte par feu de signalisation pour les grandes manifestations. Si le feu est au vert ou jaune, une autorisation est possible. A l’orange, la manifestation peut avoir lieu avec des restrictions supplémentaires. Maintenant, le feu est au rouge.

Ce système dépend de plusieurs facteurs: évolution du nombre de cas, taux d’occupation aux soins intensifs pour Covid-19 et charge de travail de l’équipe de traçage des contacts.

Clubs sportifs irrités

La décision suscite l’irritation dans les milieux sportifs. Le club de hockey CP Berne ne comprend pas que le canton fasse cavalier seul. La décision est infondée et disproportionnée. Les clubs ont beaucoup investi dans des concepts de protection, qualifiés de bien planifiés et bien appliqués, indique-t-il dans un communiqué. Le club évoque également des soucis financiers: à moyen terme, jouer des matchs devant moins de 1000 spectateurs menace la survie du club.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!