Clash: Le casting de «Sex and the City» continue de se déchirer

Publié

ClashLe casting de «Sex and the City» continue de se déchirer

L'acteur Evan Handler a accusé le présentateur Piers Morgan de propager des «mensonges et des canulars».

par
Cover Media
AFP

Evan Handler, qu'on connaît pour son rôle de Harry Goldenblatt dans Sex and the City, est lui aussi intervenu dans la querelle qui oppose l'actrice Kim Cattrall au reste du casting.

Le scandale a commencé quand Sarah Jessica Parker a révélé que le projet d'une troisième suite aux films tirés de la série était tombée à l'eau. Par la même, elle a répandu la rumeur selon laquelle Kim Cattrall est seule responsable de la fin de la franchise.

L'actrice qui incarnait la sulfureuse Samantha a répliqué en expliquant qu'elle considérait depuis longtemps que la franchise était derrière elle. Elle a ajouté sur le plateau de Life Stories présenté par Piers Morgan ne pas vouloir reprendre son rôle. Durant la conversation préenregistrée, Kim Catrall qualifiait la relation avec ses partenaires à l'écran de «toxique». Un autre acteur de la série, Willie Garson, qui jouait Stanford Blatch, lui a alors répondu sur Twitter.

Et maintenant, Evan Handler qui incarnait le mari de Charlotte dans Sex and the City, a décidé de se mêler au début. Il a révélé sur Facebook qu'il avait été approché pour un troisième film «deux ou trois mois plus tôt». «Je suppose que c'était quelque chose sur lequel je ne devais rien dire, comme tout ce qui concerne Sex and the City. Mais maintenant on dirait que les autres s'y mettent. Alors oui, j'ai été tout d'un coup contacté, il y a deux ou trois mois, pour m'apprendre qu'un troisième film allait vraiment se faire. J'étais stupéfait mais heureux. Ensuite, moins de trois semaines après, ils ont dit qu'ils "arrêtaient les dégâts" et que ça ne se ferait pas,» a-t-il écrit.

Poursuivant ses diatribes, Evan Handler a accusé Piers Morgan de propager des «mensonges et canulars» dans l'interview. «D'un coup l'histoire semble être partout. Vous pouvez en tirer vos propres conclusions. Mais je vais dire ceci : Piers Morgan est mauvais, c'est un soutien de Trump et distributeur de fake news, un pourvoyeur de mensonges et de canulars… Alors je ferais attention avant de croire n'importe quelle parole prononcée dans cette émission», a-t-il conclu.

Ton opinion