Bienne: Le castor biennois est apolitique!
Publié

BienneLe castor biennois est apolitique!

Un ancien député radical et un ancien préfet socialiste ont publié des images d’un rongeur établi près du tribunal.

par
Vincent Donzé
Le castor photographié par l’ancien député radical Peter Moser.

Le castor photographié par l’ancien député radical Peter Moser.

Facebook/Peter Moser

Un castor a pris ses quartiers au centre de Bienne, le long d’un canal de la Suze, près du tribunal régional et de la police cantonale bernoise. Opportuniste, il fréquente la Colonie des Cygnes, une volière installée au fil de l’eau, où des canards et deux cygnes noirs sont nourris avec de la salade, des fruits et des légumes. Sa présence a été signalée par un ancien procureur radical et un ancien préfet socialiste, sur leurs profils Facebook.

Le premier à l’affût a été l’ancien préfet Philippe Garbani, mais trop pressé de partager sa découverte le 22 mai dernier, il s’est pris les pieds dans le tapis en signalant «un beau gros blaireau». Les plaisanteries ont fusé: «Ce blaireau est un castor, c’est un signe», a écrit un internaute.

Le même dans l’objectif de l’ancien préfet Philippe Garbani.

Le même dans l’objectif de l’ancien préfet Philippe Garbani.

Facebook/Philippe Garbani

Philippe Garbani a fait amende honorable: «Je crois que c’était plutôt un Marsupilami». Le 25 mai, c’est l’ancien député radical Peter Moser qui publiait quatre vidéos du castor, suscitant immédiatement un «So schön!» qui l’a encouragé à en publier deux autres, les jours suivants.

«Nous nous rencontrons régulièrement», indique l’ancien député et conseiller municipal Peter Moser, qui flâne entre la Colonie des Cygnes et le Restaurant de l’Écluse. Tant qu’il trouvera des laitues à grignoter dans le bassin des canards et des cygnes, alimenté chaque jour vers 16 heures, le castor apolitique fera le bonheur d’un socialiste, d’un radical et de bien d’autres curieux.

Votre opinion

2 commentaires