George Floyd: Le célèbre jeu de cartes Magic retire des images racistes

Actualisé

George FloydLe célèbre jeu de cartes Magic retire des images racistes

L'éditeur de «Magic: The Gathering» annonce avoir expurgé plusieurs images contenant des allusions racistes.

Plusieurs cartes et images posaient problème. Elles ont été supprimées et sont désormais interdites.

Plusieurs cartes et images posaient problème. Elles ont été supprimées et sont désormais interdites.

DR

Référence des amateurs de jeu de rôle depuis plus d'un quart de siècle, l'éditeur des cartes à jouer Magic a annoncé avoir retiré plusieurs images et une carte contenant des représentations ou des allusions racistes de sa base de données, et en interdire désormais l'utilisation dans les tournois officiels.

Retirées et interdites

«Magic: The Gathering» est un jeu de cartes qui se déroule dans un univers de fantasy. Les joueurs s'affrontent à la façon d'un jeu de rôle, les cartes permettant de jeter des «sorts», d'invoquer des créatures et d'effectuer certaines actions. Le jeu, édité par Wizards of the Coast (filiale du géant américain des jeux de société Hasbro), contient des milliers de cartes et des nouvelles sont ajoutées chaque année.

Mercredi, dans le sillage du mouvement anti-raciste déclenché par la mort de George Floyd aux Etats-Unis, Wizards of the Coast a annoncé sur son site avoir retiré plusieurs images et une carte de sa base de données officielle, utilisée notamment par les joueurs et collectionneurs. Elles sont désormais interdites par l'éditeur dans les tournois de Magic.

Représentations racistes

En cause, des représentations ou des allusions racistes dans ces cartes qui remontent aux débuts du jeu. En particulier, la carte «Invoke prejudice» posait plusieurs problèmes: son dessin s'inspire de l'imagerie raciste (il montre un exécuteur armé d'une hache et portant une tenue à capuche pointue de couleur noire), elle sert à déclencher une action basée sur la couleur des créatures des joueurs. Dans la base de données officielle, elle avait été enregistrée avec une adresse se terminant par 1488, un signe de ralliement notoire pour les suprémacistes blancs et autres néonazis.

D'autres cartes, notamment «Crusade» (croisade), «Jihad» ou «Pradesh Gypsies», datant des débuts du jeu également, ont vu leurs dessins remplacés dans la base officielle par le message suivant : «Nous avons retiré l'image de cette carte de notre base de données à cause de sa représentation, son texte ou une combinaison de facteurs racistes. Le racisme, peu importe sa forme, n'a pas sa place dans nos jeux, ou ailleurs».

(AFP)

Ton opinion