Publié

Pro NaturaLe cerf est l'animal de l'année 2017

Avec «roi des forêts» comme porte-étendard, l'association s’investit pour le rétablissement des corridors faunistiques, pour le bien de tous les animaux sauvages.

1 / 7
Le cerf élaphe est un des plus grands mammifères indigènes. Le mâle peut mesurer jusqu'à 130 cm au garrot. Les femelles sont un peu plus petites. Elles sont dépourvues de l'attribut le plus caractéristique des cerfs: les bois. Cette parure tombe chaque année pour repousser, encore plus grande, entre le printemps et l'été. Un véritable tour de force: un cerf mâle produit jusqu'à 150 grammes de masse osseuse par jour. De grands bois peuvent peser jusqu'à huit kilos.

Le cerf élaphe est un des plus grands mammifères indigènes. Le mâle peut mesurer jusqu'à 130 cm au garrot. Les femelles sont un peu plus petites. Elles sont dépourvues de l'attribut le plus caractéristique des cerfs: les bois. Cette parure tombe chaque année pour repousser, encore plus grande, entre le printemps et l'été. Un véritable tour de force: un cerf mâle produit jusqu'à 150 grammes de masse osseuse par jour. De grands bois peuvent peser jusqu'à huit kilos.

Prisma / Bernhardt Reiner
À la saison du rut, en automne, les bois permettent aux mâles dominants de tenir leurs rivaux à distance des femelles, très convoitées. C'est à cette période de l'année que le «roi des forêts» est le plus remarquable, en tout cas pour les oreilles. Le brame sert à attirer les femelles en chaleur. Un cerf en rut peut bramer de toutes ses forces jusqu'à 500 fois par heure.

À la saison du rut, en automne, les bois permettent aux mâles dominants de tenir leurs rivaux à distance des femelles, très convoitées. C'est à cette période de l'année que le «roi des forêts» est le plus remarquable, en tout cas pour les oreilles. Le brame sert à attirer les femelles en chaleur. Un cerf en rut peut bramer de toutes ses forces jusqu'à 500 fois par heure.

Prisma / Reinhardt Hoelzl
L'animal avait disparu de Suisse au milieu du 19e siècle. Son retour a eu lieu dès 1870 à partir de l'Autriche. La situation du cerf s'est notablement améliorée avec la Loi fédérale sur la chasse de 1875, qui introduisit des améliorations comme les districts francs, la limitation des périodes de chasse ainsi que la protection des femelles. Aujourd'hui, ils sont environ 35'000 à vivre à nouveau en Suisse.

L'animal avait disparu de Suisse au milieu du 19e siècle. Son retour a eu lieu dès 1870 à partir de l'Autriche. La situation du cerf s'est notablement améliorée avec la Loi fédérale sur la chasse de 1875, qui introduisit des améliorations comme les districts francs, la limitation des périodes de chasse ainsi que la protection des femelles. Aujourd'hui, ils sont environ 35'000 à vivre à nouveau en Suisse.

Eric Dragesco

Avec le cerf, Pro Natura choisit un «pendulaire» de la vie sauvage comme Animal de l’année 2017. Le «roi des forêts» se déplace énormément entre ses quartiers de jour et de nuit et entre ses habitats d’été et d’hiver. Malheureusement, les paysages suisses très morcelés sont pour lui un problème grandissant.

«Ce sont principalement les routes, les voies ferrées et les agglomérations qui font obstacle aux animaux sauvages lors de leurs déplacements quotidiens ou saisonniers», souligne Andreas Boldt, spécialiste de la faune chez Pro Natura.

Et d'ajouter: «Dans nos paysages toujours plus fragmentés, il est urgent de recréer davantage de corridors faunistiques dans lesquels les animaux sauvages pourront à nouveau évoluer librement».

(Communiqué)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!