Publié

Etats-UnisLe cerveau du tireur de Las Vegas va être analysé

Les scientifiques vont tenter de savoir si une maladie, un traumatisme, des infections ou une épilepsie ont pu avoir une influence sur le comportement de Stephen Paddock qui a tué 58 personnes le 1er octobre dernier.

par
Laurent Siebenmann
Stephen Paddock avait fait feu sur la foule à Las Vegas, le 1er octobre dernier, faisant 58 morts et plus de 500 blessés.

Stephen Paddock avait fait feu sur la foule à Las Vegas, le 1er octobre dernier, faisant 58 morts et plus de 500 blessés.

AFP

Le cerveau de Stephen Paddock va être remis à des scientifiques. L'homme de 64 ans avait fait feu sur la foule à Las Vegas, le 1er octobre dernier, faisant 58 morts et plus de 500 blessés.

Selon le New York Times, des chercheurs de l'Université de Stanford vont tenter de comprendre pourquoi Paddock a agi de la sorte: «On m'a dit de ne pas regarder à la dépense», raconte le Dr. Hannes Vogel.

L'analyse doit, notamment, permettre de déterminer si le tireur souffrait d'une maladie neurologique. Le chercheur va se focaliser sur la recherche de tumeurs, observables à l’œil nu, qui pourraient avoir eu un impact sur les agissements de Stephen Paddock.

Cette étude pourrait également révéler si le tueur avait été sujet à une maladie du sang, des scléroses, des infections, un traumatisme physique, une épilepsie ou des maladies dégénératives.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!