Publié

TabacLe change réduit en fumée les bénéfices de BAT

Les bénéfices du cigarettier britannique ont souffert l'an dernier en raison d'effets de changes défavorables. Le groupe s'attend également à une année 2015 difficile.

ARCHIVES, Keystone

Les bénéfices du cigarettier britannique British American Tobacco (BAT), qui détient notamment les marques Dunhill, Lucky Strike et Pall Mall) ont chuté l'an dernier, à cause d'effets de change défavorables et d'une charge exceptionnelle au Canada. Le groupe s'attend à une année 2015 difficile.

Le bénéfice net part du groupe de BAT a reculé de 20% à 3,115 milliards de livres (4,58 milliards de francs), avec un chiffre d'affaires (hors droits d'accise) en repli de 8,4% à 13,971 milliards de livres, a-t-il détaillé ce jeudi 26 février dans un communiqué.

Mais cela masque une progression de 2,8% de l'activité hors effets de change. De même, le bénéfice opérationnel ajusté (hors éléments exceptionnels) a chuté de 7,2% mais progressé de 4,4% à taux de change constants.

En outre, les comptes ont été plombés par une charge de 374 millions de livres versés par sa filiale canadienne à une ex-filiale américaine Flintkote, pour clore un litige lié à des paiements de dividendes et éteindre des potentielles poursuites liées à l'amiante.

Recul des volumes

Les ventes de cigarettes en volumes se sont quant à elles effritées à 694 milliards d'unités, contre 703 milliards l'année précédente. Cette baisse de 1,4% est néanmoins inférieure au recul de 2,5% enregistré par le secteur, souligne BAT. Les marques clefs du groupe, sur lesquelles il concentre sa stratégie, ont vu quant à elles leurs ventes grimper de 5,8%.

Concernant les perspectives, le fabricant de cigarettes, présent en Suisse avec notamment un site de production à Boncourt (JU), a dit s'attendre à ce que son environnement reste «difficile» en 2015 et a prévenu que «les effets de change continueront à avoir un impact important».

Cependant, le directeur général Nicandro Durante a assuré que le groupe continuerait à créer de la valeur «à court et à long terme» pour ses actionnaires. Le dividende complet versé au titre des résultats 2014 va ainsi être augmenté de 4%, à 148,1 pence.

(ats)

Votre opinion