Le changement climatique et le ski menacent le lagopède alpin

Publié

SuisseLe changement climatique et le ski menacent le lagopède alpin

La perdrix blanche voit son habitat se rétrécir. Il risque en plus de se faire envahir par les loisirs de neige. La Station ornithologique suisse de Sempach tire la sonnette d’alarme.

1 / 2
La Suisse abrite 40% des effectifs de lagopèdes alpins.

La Suisse abrite 40% des effectifs de lagopèdes alpins.

© Ralph Martin/Station de Sempach
La démocratisation du ski de randonnée dérange le lagopède alpin et peut avoir de lourdes conséquences sur sa survie.

La démocratisation du ski de randonnée dérange le lagopède alpin et peut avoir de lourdes conséquences sur sa survie.

photo © Martin Meier/Station de Sempach

La Suisse a une responsabilité internationale pour la conservation du lagopède alpin puisqu’elle abrite 40% des effectifs de cette perdrix des neiges dans les Alpes. Or celle-ci est de plus en plus menacée, relève, lundi, la Station ornithologique suisse de Sempach.

En effet, le changement climatique réduit son habitat. Avec les températures douces, la limite de la forêt remonte. Pour le coup, ses effectifs reculent. Et les pressions liées au tourisme aggravent encore la situation puisque, en raison des hivers toujours plus doux, il est désormais question d’abandonner le tourisme d’hiver en moyenne montagne pour développer des infrastructures en haute montagne, cela aux dépens de la protection de la nature, souligne la Station ornithologique

Maintenir son habitat

Or, pour que le lagopède puisse se maintenir en Suisse, il faut conserver à tout prix les habitats variés qui existent encore et préserver les habitats futurs du ski et du ski de randonnée. «Occuper ces rares espaces pour le développement des sports de neige en haute altitude serait dramatique, sans parler des dérangements liés à la présence humaine en été et en hiver», alerte la Station ornithologique.

Selon cette dernière, la perdrix blanche risque tout simplement de s’éteindre dans les Alpes. Depuis le milieu des années 1990, la population de lagopèdes a déjà diminué d’environ un tiers. Même si aucun nouveau déclin n’a été constaté ces dernières années, les perspectives à long terme de cet oiseau emblématique sont mauvaises.

(cht)

Ton opinion

3 commentaires