Norvège: Le chauffeur du car suisse accusé de conduite imprudente

Publié

NorvègeLe chauffeur du car suisse accusé de conduite imprudente

Un jour après l'accident de car en Norvège, un quatrième passager suisse est décédé à l'hôpital des suites de ses blessures. La police norvégienne a, par ailleurs, inculpé le chauffeur pour «conduite imprudente».

1 / 5
L'accident du car suisse en Norvège a fait 4 morts, un blessé grave, et 13 autres blessés, dont le chauffeur.

L'accident du car suisse en Norvège a fait 4 morts, un blessé grave, et 13 autres blessés, dont le chauffeur.

Keystone
Des témoins ont dit avoir vu le car tanguer avant sa sortie de route sur un tronçon où la qualité de la chaussée a fait l'objet de critiques.

Des témoins ont dit avoir vu le car tanguer avant sa sortie de route sur un tronçon où la qualité de la chaussée a fait l'objet de critiques.

Keystone
Des témoins ont dit avoir vu le car tanguer avant sa sortie de route sur un tronçon où la qualité de la chaussée a fait l'objet de critiques.

Des témoins ont dit avoir vu le car tanguer avant sa sortie de route sur un tronçon où la qualité de la chaussée a fait l'objet de critiques.

Keystone

Au lendemain de l'accident d'un car argovien en Norvège, qui a fait quatre tués - un 4e passage grièvement blessé a succombé à ses blessures mercredi - et 13 blessés, la police norvégienne accuse le chauffeur de conduite imprudente. Elle a confirmé mercredi cette information de la version en ligne du journal norvégien Tronder-Avisa.

«Nous avons inculpé temporairement le chauffeur de conduite imprudente», a indiqué à l'ats le chef des secours de la police de Nord-Trondelag, Morten Evensen. L'homme, de nationalité allemande, grièvement blessé, n'a pu être entendu que brièvement par les enquêteurs. L'interrogatoire formel n'a pas encore eu lieu.

Une demande de mise en accusation fait partie du processus habituel en Norvège lors d'enquêtes en cours. «Cela donne à une personne mise en cause le droit à un avocat», ce qui ne serait sinon pas le cas, a expliqué M. Evensen. Il se peut que l'inculpation soit abandonnée à l'issue des investigations, atténuée ou au contraire renforcée.

Trois personnes - deux hommes de 72 et 78 ans et une femme de 56 ans - ont été tuées dans l'accident. Une quatrième, un homme de 49 ans, a succombé mercredi à ses graves blessures à l'hôpital universitaire de Trondheim, où il avait été héliporté.

Passagers blessés rapatriés

Les douze passagers survivants devaient être rapatriés mercredi encore en Suisse. Le chauffeur ne devrait lui être transportable que d'ici un à deux jours, a dit à l'ats Svein Karlsen, porte-parole de l'hôpital de Namsos, localité près du lieu de l'accident où ont été acheminés les blessés.

Neuf blessés légers ont été transportés dans l'après-midi par bus à Trondheim, d'où ils devaient s'envoler à bord de deux avions ambulances affrétés par le gouvernement suisse.

Le long trajet en bus jusqu'à Trondheim - 200 km - a été épargné à trois autres blessés. Ils se sont envolés dans l'après-midi directement de Namsos à bord d'un vol normal, accompagnés d'un médecin, d'un psychiatre et d'une infirmière.

Ces blessés sont trois femmes, qui ont perdu un proche dans l'accident, a précisé M. Karlsen. La plupart des passagers étaient âgés de 60 à 70 ans. Le président de la Confédération Didier Burkhalter a exprimé sa sympathie aux victimes dans un communiqué.

La vidéo des lieux de l'accident

(ats)

Ton opinion