Actualisé 17.06.2018 à 15:18

Taxi fouLe chauffeur moscovite dit avoir travaillé 20 heures d'affilée

Le conducteur qui a fauché samedi des piétons sur un trottoir explique avoir confondu le frein et l'accélérateur.

La vidéo de l'accident (attention, images choquantes).

Dans une vidéo publiée sur le site web des autorités policières locales, cet homme non identifié assure n'avoir dormi que deux ou trois heures avant de commencer son travail et explique avoir confondu le frein et l'accélérateur ce qui a provoqué une perte de contrôle «inattendue». «Je ne sais pas ce qui s'est passé», ajoute-t-il, assurant qu'il n'avait pas bu et qu'il était «extrêmement désolé». L'homme est de nationalité kirghize et âgé de 28 ans, selon une photo de son permis de conduire tweetée samedi par le Centre de surveillance du trafic routier à Moscou.

Interpellé après l'accident alors qu'il était parti en courant, il indique s'être enfui de crainte d'être tué sur place. L'accident s'est produit dans le centre de Moscou, à 200 mètres de la place Rouge dans une ville bondée de supporteurs de football prenant des photos du Kremlin. Sur des images de vidéo de surveillance diffusées samedi sur les réseaux sociaux, on voit le taxi jaune changer brusquement de direction et accélérer dès qu'il se trouve sur le trottoir. La voiture roule quelques mètres avant de heurter un panneau de signalisation et de s'arrêter net. Des passants ont immédiatement voulu ouvrir la porte pour s'en prendre au conducteur qui a sauté hors du taxi.

Les images montrent une foule à sa poursuite dans une rue latérale. Après avoir annoncé d'abord huit blessés, le ministère russe de l'Intérieur a ramené le bilan à sept. Parmi eux se trouvent deux citoyens mexicains «légèrement blessés», selon l'ambassade du Mexique en Russie. La Russie accueille depuis jeudi et jusqu'au 15 juillet la Coupe du Monde de football dans 11 villes, dont Moscou. Des centaines de milliers de supporters venant du monde entier sont attendus en Russie.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!