Publié

GrèceLe chef d'Aube dorée assigné à résidence

Sa détention provisoire ne pouvant pas être prolongée, le dirigeant du parti grec d'extrême droite Aube dorée a été placé en résidence surveillée dans l'attente de son procès.

Nikos Mihaloliakos, le dirigeant du parti grec d'extrême droite Aube dorée.

Nikos Mihaloliakos, le dirigeant du parti grec d'extrême droite Aube dorée.

ARCHIVES, AFP

Le dirigeant du parti grec d'extrême droite Aube dorée devait sortir de prison ce vendredi 20 mars et devrait être placé en résidence surveillée, après l'expiration de la durée légale de détention préventive et dans l'attente de son procès qui s'ouvre le 20 avril, ont déclaré des responsables judiciaires. Sa détention provisoire ne pouvait pas être prolongée.

Nikos Mihaloliakos et plus d'une dizaine d'autres cadres du parti ont été arrêtés en 2013 pour appartenance à une organisation criminelle après le meurtre d'un rappeur antifasciste par un militant du parti ultranationaliste, et une série d'attaques contre les immigrés. Ils risquent jusqu'à vingt ans de prison.

Au total, 70 personnes seront jugées, dont les seize élus d'Aube dorée qui siégeaient au parlement dissous avant les élections législatives anticipées du 25 janvier.

Treize de ces parlementaires, dont Nikos Mihaloliakos, ont été réélus en janvier à la Vouli aux côtés de quatre nouveaux membres, faisant d'Aube dorée le troisième parti représenté au sein du parlement monocaméral.

(ats)

Votre opinion