06.02.2018 à 23:43

Le chef de Boko Haram déterminé au combat

Nigeria

Alors que les militaires nigérians ont affirmé que Boko Haram était vaincu, le chef de la secte islamiste est apparu dans une vidéo mardi.

1 / 30
Alors que les militaires nigérians ont affirmé que Boko Haram était vaincu, le chef de la secte islamiste est apparu dans une vidéo se disant déterminé à poursuivre le combat. (Mardi 6 février 2018)

Alors que les militaires nigérians ont affirmé que Boko Haram était vaincu, le chef de la secte islamiste est apparu dans une vidéo se disant déterminé à poursuivre le combat. (Mardi 6 février 2018)

AFP
La rébellion de Boko Haram, qui dure depuis huit ans, a provoqué la mort de quelque 20'000 personnes, le déplacement de 2,6 millions d'autres et une terrible crise humanitaire dans le nord-est du Nigeria. (Photo d'archives)

La rébellion de Boko Haram, qui dure depuis huit ans, a provoqué la mort de quelque 20'000 personnes, le déplacement de 2,6 millions d'autres et une terrible crise humanitaire dans le nord-est du Nigeria. (Photo d'archives)

AFP
Boko Haram a enlevé dimanche 37 femmes et tué 9 personnes dans un village situé au nord de Diffa (ici à l'image) dans le  sud-est du Niger. (Mardi 4 juillet 2017)

Boko Haram a enlevé dimanche 37 femmes et tué 9 personnes dans un village situé au nord de Diffa (ici à l'image) dans le sud-est du Niger. (Mardi 4 juillet 2017)

AFP

Le chef du groupe djihadiste nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, s'est dit déterminé dans une vidéo, rendue publique mardi, à poursuivre le combat. Il y a quelques jours, les militaires nigérians avaient pourtant assuré que la secte islamiste avait été vaincue.

Une récente offensive pour déloger Boko Haram de son bastion dans la forêt de Sambisa, dans l'Etat de Borno, a échoué, a assuré Abubakar Shekau. Il a promis de poursuivre le combat contre les autorités nigérianes et l'«éducation occidentale».

«La personne qui se réclame du nationalisme, nous la combattons. La personne qui prône de diffuser l'éducation occidentale, celle des mécréants, nous la combattons», a déclaré dans cette vidéo longue de 11 minutes le chef de Boko Haram, qui signifie «l'éducation occidentale est interdite» en langue Hausa (pratiquée en Afrique occidentale).

«Techniquement battus»

Le gouvernement du Nigeria s'est proclamé à plusieurs reprises vainqueur de Boko Haram. Le président nigérian Muhammadu Buhari a ainsi assuré en décembre 2015 que les djihadistes avaient été «techniquement battus».

Les capacités de Boko Haram se sont affaiblies depuis 2014, quand le mouvement djihadiste contrôlait des secteurs du nord-est du Nigeria. Mais il constitue toujours une menace.

Des combattants de ce groupe se sont encore emparés dimanche dernier d'un village dans le nord-est du pays, tuant deux personnes. Six autres personnes ont péri dans une attaque dans le nord du Cameroun.

Depuis son commencement en 2009, le conflit provoqué par Boko Haram a conduit au déplacement de 2,4 millions de personnes dans le nord du Nigeria ainsi qu'au Cameroun, au Tchad et au Niger, selon le haut commissariat pour les réfugiés (HCR) de l'ONU.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!