Publié

'NdranghetaLe chef des mafieux thurgoviens en pleine action

Pendant ses deux ans d’enquête, la Fedpol est parvenue à filmer une réunion de la cellule calabraise de Frauenfeld (TG). Une vidéo digne du film « Le Parrain».

par
Benjamin Pillard

«Je vous baptise à l’aide de fers et de chaînes, de la même manière que nos chevaliers Osso, Mastrosso et Carcagnosso l’avaient été en Espagne, en 1830, avant leur arrestation en Calabre.» Enoncée en italien, cette réplique digne des films «Le Parrain» (Francis Ford Copolla, au début des années 1970) est extraite d’une véritable réunion mafieuse, tenue ces deux dernières années à… Frauenfeld, le chef-lieu du canton de Thurgovie. La vidéo, rendue publique sur le site du quotidien britannique «Daily Telegraph», a été réalisée en secret par la fedpol et la police italienne dans le cadre de l’opération «Helvetia».

Sur le film d’1 minute 40, en noir-blanc, le chef qui préside la réunion (surnommé «Cucchiariuni», pour « montagne suisse » en dialecte) n’est autre que l’un des deux représentants de la cellule thurgovienne de la 'ndrangheta (mafia calabraise) interpellés vendredi dernier dans le sud de l’Italie.

«Tu peux travailler dans ce que tu veux – extorsion, cocaïne, héroïne», détaille le chef à ses membres, une quinzaine d’hommes âgés, en costard, assis autour d’une table dans un sous-sol faiblement éclairé. «Il y a tout. 10 kg, 20 kg par jour, je vais te l’amener en mains propres mais ensuite je ne veux plus en entendre parler.» Le boss explique également que les décisions concernant les «meurtres et extorsions» doivent être soumises aux personnes spécifiquement affectées à ces tâches.

La vidéo a notamment permis d’apprendre aux enquêteurs que la «société de Frauenfeld» a été créée au début des années 1970. Les 16 autres membres présumés de ladite cellule sont encore recherchés par la police fédérale pour association mafieuse aggravée entre la Suisse et l’Italie. Leur activité serait principalement liée au trafic de drogue, à en croire les carabiniers calabrais.

Votre opinion