Panama: Le chef d’une secte accusée d’enlèvements d’enfants arrêté
Publié

PanamaLe chef d’une secte accusée d’enlèvements d’enfants arrêté

Le chef d’une secte accusée de «viols et mauvais traitements sur mineurs» dans une zone indigène du Panama a été arrêté mercredi.

Image d’illustration.

Image d’illustration.

AFP

Le chef présumé d’une secte du Panama accusée d’avoir séquestré et violé des enfants le mois dernier dans une zone indigène a été arrêté mercredi, ont annoncé les forces de sécurité.

L’homme arrêté, dont l’identité n’a pas été révélée, est soupçonné d’être «le chef de la secte religieuse» dont des membres avaient été arrêtés le 15 août et accusés de «viols et mauvais traitements sur mineurs», a indiqué dans un communiqué le Service National aéronaval (Senan).

Les forces de sécurité étaient depuis à la recherche du leader de la secte dans la zone indigène Ngäbe Buglé, difficile d’accès, à environ 350 km de la capitale.

Fosse commune

La secte est accusée d’avoir enlevé six enfants, dont trois seulement – âgés de trois mois 10 ans et 14 ans- ont pu être sauvés. Les trois autres sont toujours portés disparus.

En janvier, des membres d’une autre secte religieuse du Panama avaient tué six enfants et une femme enceinte lors d’un rite célébré dans le village d’Altos del Terron, également de la communauté autochtone Ngäbe Buglé.

Les corps des victimes, ligotés et en état avancé de décomposition avaient été découverts dans la fosse commune d’un cimetière.

(AFP/NXP)

Votre opinion