Publié

CinémaLe chien Uggie, l'autre star de «The Artist»

Le Jack Russell du film, deux fois nommé aux «Colliers d'Or», qui sait mourir en scène, détaler en skateboard et même ronfler en dormant, est devenu la coqueluche d'Hollywood.

Uggie a plus de 7000 fans sur Facebook.

Uggie a plus de 7000 fans sur Facebook.

AFP

Depuis la présentation du film à Cannes, où il a décroché sa première palme, et avant même son triomphe quasi-planétaire, Uggie a touché les coeurs et séduit les photographes par son habileté à danser sur les pattes arrières en rythme avec George Valentin, alias Jean Dujardin, son meilleur ami à l'écran.

L'acteur avait d'ailleurs rendu sur la Croisette un hommage appuyé à son partenaire, vantant son professionnalisme : «Il sait mourir en beauté, sonner la police et pour deux hot dogs, on obtient tout de lui!», assurait Dujardin.

Depuis, le petit chien a fait tellement de chemin qu'il peut compter sur plus de 7000 fans sur Facebook, qui ont lancé la campagne «Consider Uggie» pour que l'Académie des Oscars déroge à ses usages en lui attribuant une statuette.

Douze films

«He's so cute»: il est tellement mignon, est l'argument massue le mieux partagé. Pelage blanc, tête tachetée et oreilles brun-chamois, Uggie, qui compte déjà douze films à son actif et de très nombreuses publicités, est né il y a neuf ans dans les collines de Los Angeles et réside à Hollywood, à proximité des studios qui font sa réputation.

Elevé au milieu d'une véritable ménagerie par un pro du dressage qui l'a recueilli quand il était bébé - et sur le point d'être abandonné dans un chenil, selon le site CineSnob.net - Uggie a rapidement attiré l'oeil de son entraîneur par ses capacités: huit kilos d'agilité et de vivacité, comme le présente son dresseur Omar von Muller.

Initialement spécialisé dans les chiens pour policiers, ce dernier fait aussi dans l'exotisme pour alimenter «the Industry», le monde merveilleux des plateaux de cinéma, en lions, alligators, tigres et oiseaux savants.

«Je suis dans l'industrie et mes animaux aussi», résume Omar von Muller, pour qui «Il est temps qu'un chien soit reconnu», comme il l'a confié à la BBC: «Uggie a acquis une large expérience, il sait faire beaucoup de choses.

Intelligents

C'est un véritable acteur qui mérite un Oscar plus que n'importe qui». Pour Omar von Muller, les petits terriers comme les Jack Russells sont particulièrement intelligents.

Mais pour la comportementaliste animalière Claire Bentolila, c'est plus une question de couple avec le dresseur que de race - il y a des chiens plus intelligents que d'autres, comme chez les humains.

«Ce sont d'abord les relations avec le maître qui comptent: quand ça marche, c'est le couple qui marche», a-t-elle expliqué.

Ensuite, «il fait surtout des choses qui sont positives pour lui: il sait qu'après un numéro, il aura une récompense».

Ainsi, le chien n'est pas particulièrement cabot. Uggie, qui apparaissait déjà dans le film de Francis Lawrence De l'eau pour les Eléphants est doublement nommé pour cette prestation et celle de The Artist, ce qui fait de lui le grandissime favori des «Colliers d'Or», compétition organisée par la revue Dog News Daily le 13 février - treize jours avant les Oscars.

En lui décernant la «Palm Dog» en mai dernier à Cannes, les organisateurs avaient déjà distingué «une des meilleures prestations de toute l'histoire de ce prix» (créé en 2001), selon leurs termes.

(AFP)

Votre opinion