Publié

Happy endLe chiot volé a été retrouvé à Toulouse!

«Dognappé» dans la voiture de sa propriétaire, à Genève, «I Can» a été retrouvé dans le sud de la France suite à un appel anonyme.

par
Pascale Bieri

Ca y est, «I Can» est de retour chez lui. Volé à Genève, le 15 mai dernier, le jeune berger australien de six mois a été retrouvé ce jeudi, à Toulouse. Il a pu être localisé, suite à un appel anonyme. Folle de joie, Solenne, sa propriétaire, s'est immédiatement rendue sur place pour le ramener en Suisse.

«Il va bien, là, il est couché à mes pieds, fatigué, mais sommes aussi heureux l'un que l'autre de nous être retrouvés», confie Solenne, très émue, en ajoutant: «Je n'ai jamais cessé de croire à ce moment-là, depuis une semaine.»

Nul doute que ce happy end est lié à l'immense mouvement de solidarité qui s'est tissé autour de «I Can», volé dans la voiture de sa maîtresse, qui était alors stationnée sur le parking d'un centre commercial à Carouge (GE). «Des milliers d'affiches ont été placardées partout, en Suisse, en France, en Italie, en Espagne, en Belgique et dans les pays de l'Est. J'ai reçu des centaines de messages de soutien de la part de personnes que je connaissais et d'autres pas. L'information a circulé partout sur Facebook. Je ne remercierai jamais assez tout le monde. C'est grâce à cet élan de générosité que j'ai retrouvé mon chien.»

Que s'est-il passé? Mystère! Jusqu'à ce fameux jour de retrouvailles. «L'éleveuse de I Can a reçu un appel anonyme lui signalant la présence d'un chien ressemblant aux signalement des affichettes dans les rues de Toulouse. Elle s'est immédiatement rendue sur place. Et, miracle, c'était bien lui.» La puce d'indentification électronique dont est muni le chiot l'a d'ailleurs confirmé.

Aussitôt prévenue, Solenne fait à son tour le voyage jusqu'à Toulouse. « Quand j'ai revu «I Can», j'ai éclaté en sanglots. C'était incroyable ! Il m'a sauté dessus, léché… C'était juste du bonheur.» Le chiot était toutefois trop affaibli et déshydraté pour prendre la route du retour immédiatement. « J'ai dû le laisser une journée entière chez un vétérinaire, le temps de contrôler sa santé et de lui redonner des forces. »

Pour le reste, le jeune chien ne semble pas avoir de séquelles. «J'avais peur de le récupérer traumatisé. Mais non, il est toujours aussi joyeux et gentil», assure Solenne qui n'est pas prête de laisser son compagnon à nouveau seul dans sa voiture. «En principe, je ne le faisais déjà pas, sauf circonstances exceptionnelles, comme c'était le cas, le jour de ce vol. Mais là, plus rien ne nous séparera!»

Ton opinion