Voile: Le Cléac'h a repris ses distances
Publié

VoileLe Cléac'h a repris ses distances

Armel Le Cléac'h a repris ses distances avec son dauphin Alex Thompson en tête du Vendée Globe.

1 / 74
Dernier (18e) du Vendée Globe depuis plusieurs semaines, le marin français Sébastien Destremau a franchi le dernier l'équateur dimanche matin 19 février à 9h17. Il se trouve à moins d'un mois de boucler sa première course à la voile en solitaire autour du monde. (dimanche 19 février 2017)

Dernier (18e) du Vendée Globe depuis plusieurs semaines, le marin français Sébastien Destremau a franchi le dernier l'équateur dimanche matin 19 février à 9h17. Il se trouve à moins d'un mois de boucler sa première course à la voile en solitaire autour du monde. (dimanche 19 février 2017)

AFP
Le Français Eric Bellion (CommeUnSeulHomme) a bouclé son premier Vendée Globe en 9e position. (13 février 2017)

Le Français Eric Bellion (CommeUnSeulHomme) a bouclé son premier Vendée Globe en 9e position. (13 février 2017)

AFP
Eric Bellion, 40 ans, a terminé en 99 jours, 4 heures, 56 minutes et 20 secondes, et se classe meilleur bizuth (novice) de cette édition. (13 février 2017)

Eric Bellion, 40 ans, a terminé en 99 jours, 4 heures, 56 minutes et 20 secondes, et se classe meilleur bizuth (novice) de cette édition. (13 février 2017)

AFP

Mercredi au pointage de 18h00, le skipper breton de Banque Populaire VIII comptait 253,1 milles d'avance sur le Gallois.

Alex Thomson (Hugo Boss) a dans le même vu Jérémie Beyou (Maître Coq) revenir à moins de 450 milles. Victime d'une avarie de safran lundi soir, le Genevois Alan Roura (La Fabrique) a par ailleurs perdu une centaine de milles supplémentaires en 24 heures par rapport au leader. Mais il restait accroché à la 13e place: son avance sur le 14e, l'Américain Rich Wilson, était supérieure à 400 milles mercredi.

Depuis l'arrivée de Le Cléac'h dans l'Atlantique, le Français a été «freiné» par les caprices du vent. Ces conditions difficiles ont fait fondre de près de deux jours les 5 jours et 5 heures d'avance qu'avait le Breton au cap Horn sur le temps de passage de François Gabart en 2012.

(si)

Votre opinion