Hockey sur glace: Le coach du Wild dégomme El Nino
Publié

Hockey sur glaceLe coach du Wild dégomme El Nino

Boudreau critique le jeu du Suisse échangé en Caroline, le Grison a réagi en gentleman, Minnesota muet à son premier match post-ère Nino, morne soirée helvétique: l'essentiel de l'actu du hockey nord-américain.

par
Emmanuel Favre

1 El Nino (1)

Quelques heures après avoir été échangé aux Hurricanes de la Caroline par le Wild du Minnesota...

... Nino Niederreiter a tenu une conférence téléphonique avec les médias de l'équipe basée à Raleigh. L'attaquant grison avait bien appris la leçon enseignée par le service de communication: il a raconté être excité par le nouveau défi qui l'attend. Il a également insisté sur le fait que Martin Gerber lui avait souvent parlé de son expérience extraordinaire vécue en 2005-2006 au sein de cette équipe.

En Caroline, El Nino portera le numéro 21. Au Wild, il arborait le 22.

Pour saluer l'arrivée du Suisse, les Canes ont diffusé une vidéo riche en séquences valorisantes.

Après avoir traversé le continent (il se trouvait en Californie quand sa situation a basculé), l'ex-junior de Coire et de Davos devrait livrer son premier match avec le club entraîné par Rob Brind'Amour la nuit prochaine face aux Sénateurs d'Ottawa.

2 El Nino (2)

Les décideurs du Wild ont tenu un tout autre discours au moment d'expliquer les raisons qui ont conduit à cet échange.

L'entraîneur Bruce Boudreau a affirmé que Niederreiter n'était pas très bon sur le flanc droit. Que, sur l'aile gauche, il ne figurait qu'en quatrième position dans la hiérarchie du groupe. Et qu'il était difficile d'avoir un joueur à 5,25 millions de dollars sur un quatrième trio.

A noter qu'El Nino n'avait jamais patiné sur la quatrième triplette et que, lors des quatre derniers duels, il avait été le joueur qui s'était créé le plus d'occasions de but.

Quant au directeur général Paul Fenton, qui était entré en fonction l'été dernier, il a glissé: «Cela montre aux joueurs qu'il n'y a jamais rien d'acquis.»

3 El Nino (3)

Le Wild, justement, a disputé son premier match post-ère Niederreiter quelques heures après l'officialisation de la transaction.

A Anaheim, l'équipe venue de Saint-Paul a accordé trois buts dans les huit premières minutes. N'a pas inscrit le moindre goal. Et s'est inclinée 3-0 devant des Canards qui ne pointent qu'en 20e position du classement général de la Ligue.

Disons que, à la lumière de ce résultat, on ne peut pas affirmer que le départ de Niederreiter a métamorphosé le Wild.

4 El Nino (4)

Gentleman, l'international suisse a tenu à remercier les fans du Wild quelques minutes seulement après avoir été informé de l'échange.

Traduction: «Fans du Wild, vous avez fait du Minnesota un chez moi loin de la Suisse. Merci de m'avoir encouragé pendant autant d'années.»

Son gazouillis a suscité des dizaines de réponses instantanées, qui témoignent de sa popularité et de l'excellente image qu'il véhiculait auprès des supporters du Wild.

On suspecte cependant le Grison d'avoir encerclé la date de 23 mars. Ce jour-là, l'équipe de Bruce Boudreau sera de passage à Raleigh...

5 Et les autres Suisses?

Cinq Suisses étaient en uniforme dans la nuit de jeudi à vendredi, et les cinq ont été confrontés à la défaite.

Les Prédateurs de Nashville ont goûté à la médecine des Jets de Winnipeg, qui se sont imposés 5-1 dans le Tennessee. Si Roman Josi a réussi à sauver les apparences (25 minutes de temps de jeu), Yannick Weber et Kevin Fiala ne garderont pas un souvenir impérissable de cette rencontre. Le défenseur bernois a rendu une fiche de -4 alors que l'ailier saint-gallois n'a eu droit qu'à 11'25 de glace.

Quant aux Devils du New Jersey, il ont trébuché chez les Islanders de New York, qui ont relégué Luca Sbisa dans les estrades (4-1). Pour la première fois de l'exercice, Nico Hischier n'a pas adressé de tir sur la cage adverse. Mirco Müller (19'21 de temps de jeu) a conservé un bilan neutre.

Votre opinion