Zurich: Le collet marseillais piège des automates des CFF
Publié

ZurichLe collet marseillais piège des automates des CFF

Les distributeurs sont modifiés de manière à ce que les billets de banque restent accrochés dans la machine. Les malfrats vont récupérer les billets, une fois que le client va chercher de l'aide

Les usagers doivent prendre garde: certains automates des CFF ont été trafiqués.

Les usagers doivent prendre garde: certains automates des CFF ont été trafiqués.

Keystone

Vouloir acheter un billet de train à un automate et voir apparaître un message de dérangement au lieu de la monnaie: l'incident peut être d'origine criminelle. Depuis début septembre, une trentaine de cas de «pièges à billets» ont été dénoncés à la police zurichoise.

Les cas recensés en ville de Zurich suivent tous le même schéma, indique la police municipale vendredi. Les automates des CFF sont trafiqués de manière à ce que les billets de banque rendus au client restent accrochés dans la machine.

Rester près de la machine

Un message d'erreur apparaît. Le client va chercher de l'aide. Pendant ce temps, les malfrats vont récupérer les billets. Cette technique est appelée collet marseillais car elle a vu le jour dans la ville du sud de la France.

La police conseille aux personnes confrontées à un message d'erreur d'un automate de rester près de la machine et d'envoyer quelqu'un d'autre annoncer la panne au personnel. Elle recommande aussi d'observer si des personnes au comportement suspect se trouvent à proximité et d'informer la police.

(ats)

Votre opinion