Publié

VenteLe commerce équitable poursuit son essor en Suisse

Les Suisses ont consommé, en moyenne, quelque 53 francs de produits issus du commerce équitable en 2013. Environ 2000 articles labellisés Fairtrade Max Havelaar étaient proposés sur les étals du pays.

ARCHIVES, Keystone

Les ventes de produits certifiés «Fairtrade» de la Fondation Max Havelaar (Suisse) se sont étoffées de 15,7% l'an passé, pour atteindre 434 millions de francs.

Les Suisses ont consommé, en moyenne, quelque 53 francs de produits issus du commerce équitable en 2013. Environ 2000 articles labellisés Fairtrade Max Havelaar étaient proposés sur les étals suisses au terme de l'exercice, précise la fondation lundi.

Le secteur de la restauration a également enregistré une évolution positive: la part de consommation hors domicile a contribué à hauteur de 15% aux revenus totaux, selon le communiqué.

Une fois de plus, bananes et fleurs représentent les produits les plus convoités. Les premières ont généré une croissance de 12,5% à 96 millions de francs avec une part de marché progressant à plus de 54%. Les secondes ont, en revanche, vu leurs ventes stagner, à près de 80 millions. Stabilité également du côté du café (à 47 millions).

Jus de fruits sur le podium

Ce produit se voit ainsi devancer par les jus de fruits qui se hissent à la troisième place du podium. Pour la première fois, les jus décrochent une part de marché de plus de 10% avec des recettes de près de 50 millions de francs.

La directrice de l'organisation, Nadja Lang, se félicite de cette performance: «Le succès rencontré est dû à nos partenaires commerciaux, mais surtout aux consommatrices et consommateurs. A travers leur engagement pour Fairtrade, non seulement ils soutiennent le commerce équitable, mais ils contribuent à ce que ce dernier devienne un jour une évidence», relève-t-elle.

Pourtant, le besoin d'agir demeure immense, selon la Fondation. Notamment dans les domaines du cacao et du coton, dont les parts de marché se situent dans la fourchette inférieure comprise entre 1 et 5%.

Ces parts devraient grimper. Depuis le début de l'année, cacao, coton et sucre peuvent bénéficier individuellement du label Fairtrade, en sus des produits finis. Jusqu'ici, seuls les produits complets, tels que yoghourt ou glace, composés entièrement d'ingrédients certifiés équitables, pouvaient arborer l'appellation. Or, dans certains cas, il n'est pas possible d'obtenir toutes les matières premières dans le cadre du commerce équitable.

(ats)

Votre opinion