Publié

Drame de la pâqueretteLe compagnon d'Adeline craint un conflit d'intérêts

Mis en cause dans le drame de la Pâquerette, l'Hôpital cantonal sera dirigé dès le 1er juin par Me François Canonica, l'ancien avocat du compagnon de la sociothérapeute genevoise.

par
Jérémy Santallo

Le compagnon d'Adeline M., la sociothérapeute tuée en septembre 2013 par un détenu de la Pâquerette, a fait parvenir une liste de questions à Me Canonica, nouveau président du conseil d'administration des HUG, mais qui se trouve être aussi son ancien avocat, raconte mercredi la Tribune de Genève.

Mis en cause dans le drame de la Pâquerette, l'Hôpital cantonal sera dirigé dès le 1er juin par celui qui a participé à la procédure pénale à l'encontre de Fabrice A. Dans sa lettre, le plaignant demande à Me Canonica qu'il s'engage à ne jamais traiter d'aspects en lien avec le drame de septembre 2013. Selon Mauro Poggia, c'est le «vice-président du conseil d'administration» qui s'en chargera.

«Le but, à ce stade, n'est pas de s'en prendre à Me Canonica mais de s'assurer que des mesures concrètes soient prises afin de concilier son secret professionnel envers l'ami d'Adeline et son obligation de haute surveillance en tant que président du conseil d'administration des HUG», explique Me Vesna Stanimirovic, l'une de ses avocates. «Afin que tout risque de conflit d'intérêts qui pourrait entraver l'enquête en cours soit écarté.»

Poggia balaie les doutes

Mis en copie à cette lettre, Mauro Poggia, a eu du mal à comprendre les motivations du compagnon.

«Me Canonica n'allait pas refuser ce mandat au seul motif qu'il a été l'avocat du compagnon d'Adeline M.! Lorsque j'ai parlé avec lui en le pressentant pour ce poste, l'une des premières choses dont il m'a parlé est son mandat d'avocat du compagnon d'Adeline M. Il m'a dit qu'il devrait d'abord l'abandonner puis s'abstenir de se prononcer sur ce sujet. Il me semble que c'est l'expression du bon sens», a raconté le conseiller d'Etat en charge de la Santé au quotidien genevois.

Ton opinion