Publié

FranceLe compagnon de la mère de Fiona l'accuse de violences

Le compagnon de la mère de Fiona l'accuse à son tour de violences sur la fillette de 5 ans, d'après son avocat.

1 / 44
La mère de Fiona a été libérée en attendant un nouveau procès. La Cour de cassation vient d'annuler sa condamnation à 20 ans de prison. (Jeudi 21 février 2019)

La mère de Fiona a été libérée en attendant un nouveau procès. La Cour de cassation vient d'annuler sa condamnation à 20 ans de prison. (Jeudi 21 février 2019)

AFP
La mère, Cécile B., (ici escortée par des gendarmes) et le beau-père de Fiona ont été condamnés en appel, à 20 ans de réclusion.(10 février 2018)

La mère, Cécile B., (ici escortée par des gendarmes) et le beau-père de Fiona ont été condamnés en appel, à 20 ans de réclusion.(10 février 2018)

AFP
Après deux semaines d'audience, la tâche s'annonçait ardue pour les jurés (exclusivement féminins): le corps n'a toujours pas été retrouvé, les accusés, murés dans leurs dénégations, disent avoir enterré dans un bois près de Clermont-Ferrand (centre) mais qui n'a jamais été retrouvé. (ici Etienne Fradin, président de la Cour. (Image - 5 février 2018)

Après deux semaines d'audience, la tâche s'annonçait ardue pour les jurés (exclusivement féminins): le corps n'a toujours pas été retrouvé, les accusés, murés dans leurs dénégations, disent avoir enterré dans un bois près de Clermont-Ferrand (centre) mais qui n'a jamais été retrouvé. (ici Etienne Fradin, président de la Cour. (Image - 5 février 2018)

AFP

Berkane Makhlouf, compagnon de Cécile Bourgeon, mère de la petite Fiona dont le corps n'a toujours pas été retrouvé, a accusé à son tour celle-ci de violences sur la fillette, a indiqué vendredi son avocat Me Mohamed Khanifar.

Ces violences auraient été commises «la veille du décès» de l'enfant, a ajouté l'avocat à l'issue de l'audition du compagnon par les magistrats instructeurs à Clermont-Ferrand, précisant que, pour son client, ces violences «ne sont pas la cause du décès».

Selon Me Khanifar rapportant des propos de son client qui nie avoir porté lui-même des coups, des «coups de pied» et des «coups au niveau de la tête» auraient été portés sur la fillette.Le jeune homme de 32 ans a également réclamé une confrontation avec sa compagne, en demandant à Cécile Bourgeon de «faire l'effort de dire où est Fiona».

Lui-même, a affirmé son conseil, n'a «aucune idée d'où se trouve le corps» et a confirmé qu'il l'avait enterrée avec une pelle.

(AFP)

Ton opinion