Publié

Election du papeLe conclave inspire les bookmakers et les parodies

Des plus facétieux qui parient sur le prochain pape ou inventent un Monopoly du Vatican, aux plus croyants qui prient pour la sagesse des cardinaux, le conclave qui s'ouvre mardi stimule les esprits.

Le site adoptacardinal propose d'adopter de manière aléatoire un cardinal.

Le site adoptacardinal propose d'adopter de manière aléatoire un cardinal.

Capture d'écran

Le cardinal italien Angelo Scola a pour l'instant les faveurs des pronostics des parieurs: il est à 11 contre 4 pour le bookmaker William Hill et à 3 contre 1 chez Paddy Power, de sorte qu'une mise sur son nom ne rapporterait pas beaucoup d'argent.

Le deuxième sur la liste des bookmakers est le Ghanéen Peter Turkson qui deviendrait en cas de victoire le premier pape noir de l'Histoire. Il est donné par les deux bookmakers à 7 contre 2, selon le site de paris en ligne oddschecker.com.

Selon le professeur Leighton Vaugham Williams, directeur de l'Unité de recherche sur les paris de la Nottingham Business School, les paris sur le nom du nouveau pape pourraient atteindre des chiffres rarement enregistrés par un événement non sportif. "Les cotations (des divers candidats, ndlr) représentent la meilleure indication que nous ayons", estime le professeur selon lequel environ 12 millions d'euros pourraient être joués sur les noms des éventuels candidats.

De nombreux candidats des bookmakers correspondent aux listes des "papabili" établies par les vaticanistes, mais les experts rappellent qu'un conclave est notoirement imprévisible, comme le démontre l'élection de Karol Wojtyla en 1978.

Confirmation de tendances

Ainsi les bookmakers mettent en troisième position le cardinal-secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone, ex-bras droit de Benoît XVI, qui n'a aucune chance selon les vaticanistes en raison de sa gestion de la Curie romaine. En revanche, les deux cardinaux suivants sur la liste des parieurs, le canadien Marc Ouellet et le Brésilien Odilo Scherer sont de vrais papabili.

Loin de l'argent, un professeur américain de religion a créé un jeu de société "Vatican: trouve le secret pour devenir pape". Dans cette sorte de Monopoly, un joueur "cardinal" gagne des points quand il s'oppose au mariage homosexuel, en perd quand il contredit le pape et gagne des bonus en convertissant au catholicisme un groupe d'extrémistes musulmans qui l'ont enlevé.

Mais les vrais fidèles vont certainement préférer un nouveau site allemand auquel le Vatican a apporté vendredi sa bénédiction.

«Adopte un cardinal»

Ce site, "adopte un cardinal", permet de prier pour un cardinal choisi de façon aléatoire par ordinateur à l'approche du conclave.

"Les cardinaux ont été informés de l'existence de ce site. Beaucoup de gens se sont inscrits", a déclaré le porte-parole du Vatican, lors de son point de presse quotidien. "Il y a un mouvement de prière avec l'aide du site web", s'est félicité le père Federico Lombardi.

Selon le site, www.adoptacardinal.org, plus de 350'000 personnes se sont inscrites. Il suffit d'inscrire son nom et une adresse mail et d'un clic, l'internaute reçoit le nom du cardinal qui a été sélectionné pour lui.

"Les cardinaux ont besoin qu'on prie pour eux", a expliqué Ulli Heckl, une Allemande de 37 ans, l'une des créatrices du site, membre de Youth 2000, un mouvement catholique international qui soutient cette initiative.

Selon elle, les paroissiens, les congrégations religieuses et de même des maisons de retraite ont manifesté leur intérêt pour ce site qui permet de concentrer ses prières sur un cardinal en particulier, afin de l'aider à faire le bon choix au moment de l'élection du futur pape.

Bière papale

Les 115 cardinaux électeurs entrent en conclave mardi pour élire un successeur à Benoît XVI après sa démission historique.

Et les nostalgiques du pape allemand pourront se consoler , ou boire à la santé de son successeur, avec un verre de la "Papst Bier" (la bière du pape), provenant de Bavière, la région d'origine de Joseph Ratzinger.

(AFP)

Votre opinion