Publié

ItalieLe Concordia devrait être redressé en septembre

Le paquebot Concordia, échoué depuis plus d’un an et demi devant l’île toscane du Giglio, devrait être redressé au cours du mois de septembre, a confirmé vendredi le préfet de la région.

1 / 44
Des vents violents retardent les opérations de renflouement du Costa Concordia (18 juillet 2014)

Des vents violents retardent les opérations de renflouement du Costa Concordia (18 juillet 2014)

AFP
Le bateau flotte à environ deux mètres au-dessus du fond. Il a été déplacé à quelque 30 mètres plus au large dans l'est de l'île. (16 juillet 2014)

Le bateau flotte à environ deux mètres au-dessus du fond. Il a été déplacé à quelque 30 mètres plus au large dans l'est de l'île. (16 juillet 2014)

Keystone
Le bateau flotte à environ deux mètres au-dessus du fond. Il a été déplacé à quelque 30 mètres plus au large dans l'est de l'île. (16 juillet 2014)

Le bateau flotte à environ deux mètres au-dessus du fond. Il a été déplacé à quelque 30 mètres plus au large dans l'est de l'île. (16 juillet 2014)

Keystone

«Si les choses se passent bien comme nous l’espérons, je crois que septembre sera le mois de la rotation du paquebot Concordia», a déclaré le préfet Franco Gabrielli, coordinateur de l’opération pour l’Etat italien, interrogé par la télévision Sky TG 24 avant une réunion d’information avec les habitants de l’île.

Mais le préfet n’a pas voulu donner de date précise, se bornant à citer des personnes qui parlent du 4, du 10 ou du 12. «L’expérience nous a enseigné que sur la question des dates nous aurions dû être plus prudents», a-t-il ajouté.

Après le naufrage du navire en janvier 2012 qui avait fait 32 morts parmi les plus de 4.000 passagers et membres d’équipage, l’enlèvement de l’épave avait été initialement programmé pour septembre 2012 puis pour mai 2013 puis de nouveau retardé.

Avant les orages d'automne

"L’objectif est de faire pivoter le bateau en septembre" parce qu’"après il risque d’y avoir des complications sur le plan de la météo marine" avec l’arrivée des orages d’automne, a ajouté le préfet Gabrielli, qui est aussi chef de la protection civile italienne.

Le maire du Giglio, Sergio Ortelli, a souligné que les habitants n’en peuvent plus de la présence de l’énorme masse du Concordia devant le petit port de l’île, à quelques mètres du rivage.

"Les habitants ne sont pas résignés, ils ont l’espoir que les opérateurs feront le maximum pour que l’île revienne à une situation sereine et normale", a expliqué M. Ortelli aux médias.

"Avec le positionnement de deux derniers caissons à la proue, la phase des préparatifs devrait être terminée et ensuite il va falloir procéder à toutes les autorisations" pour retourner le bateau, a-t-il expliqué sur Sky TG24.

Phase finale

"On est dans la phase finale, avec l’espoir qu’en septembre on réussisse vraiment à effectuer cette importante opération qui précèdera celle du retrait du navire" et de son remorquage vers un port en vue de son démantèlement, a-t-il ajouté.

Selon le maire, l’île a encore souffert cette saison sur le plan touristique avec une baisse de 15% (après -30% pendant l’été 2012) même s’il "y a des signaux de reprise car les gens ont envie de revenir au Giglio, notre île aux Trésors".

Le Giglio fait partie du Parc national de l’archipel toscan, considéré comme la plus grande réserve marine d’Europe. Les eaux profondes entourant l’île regorgent de poissons dont des thons tandis que les récifs submergés abritent des murènes, des langoustes, des moules géantes et des crabes.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!