22.03.2018 à 13:56

Le Conseil des droits de l'homme finira bien son job

Genève

Les votes attendus vendredi au Conseil des droits de l'homme, après un mois de travaux, sont maintenus malgré un nouvel appel à la grève du personnel de l'ONU à Genève.

Vojislav Suc.

Vojislav Suc.

Keystone

«Je continue à dialoguer avec ceux qui sont concernés», a déclaré ce jeudi le président de l'enceinte à Genève Vojislav Suc, en précisant qu'au moins deux des trois réunions pourront être garanties. Il est «crucial» que ces votes puissent avoir lieu dans les meilleures conditions, selon lui. Il a tenu à saluer le travail de l'ensemble des collaborateurs de l'ONU pour le Conseil des droits de l'homme.

Il y a une semaine, les travaux du Conseil avaient été annulés pour un jour en raison d'une grève des fonctionnaires internationaux de l'ONU à Genève. Le personnel avait menacé d'étendre ses efforts si la Commission de la fonction publique internationale (CFPI) n'abordait pas les coupes salariales lors de sa réunion lundi dernier à New York, dont aucun détail n'a filtré dans l'immédiat.

Réduction de 3% au lieu de 5,1%

Les fonctionnaires internationaux ont protesté à plusieurs reprises contre les coupes prévues de 5,1% de leurs rémunérations, malgré un compromis trouvé l'année dernière avec l'organe technique sur une réduction de 3%. Ils contestent une décision prise en s'appuyant sur une adaptation controversée du coût de la vie dans la région.

Mais désormais, ils ne luttent pas uniquement pour leurs salaires. «Nous voulons une réforme du système et des négociations collectives», avait affirmé récemment la présidente du syndicat des employés de l'Organisation internationale du travail (OIT).

Dans une résolution adoptée récemment, les employés exigent une évaluation de la structure de la CFPI et demandent aux organisations de suspendre leur collaboration avec elle. Ils réclament un report des décisions prises sur les coupes des rémunérations. Ils sont favorables à un mécanisme qui rassemblerait la CFPI, les employés et les gouvernements. Des procédures légales pourraient également être prises.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!