Publié

EnseignementLe Conseil des EPF ne veut pas d'un droit de veto des donateurs

Le Conseil des Ecoles polytechniques fédérales a décidé jeudi que les donateurs privés n'auraient aucun droit de veto dans les nominations des profs.

L'«Institute of Health Sciences» à l'EPFL, est financé en partie par Nestlé.

L'«Institute of Health Sciences» à l'EPFL, est financé en partie par Nestlé.

Les procédures de nomination des professeurs ne seront en aucun cas influencées par les donateurs privés, telle est la décision qu'a prise le Conseil des EPF ce jeudi. Les sponsors ont en revanche le droit d'être consultés.

«Les procédures de nomination sont strictement conformes aux principes académiques en vigueur, et il n'est pas autorisé de concéder à des tiers un droit allant au-delà de celui d'être consulté (droit de veto en particulier)», indique jeudi le Conseil des EPF dans un communiqué. Les donateurs privés, ainsi que les partenaires issus de l'économie et de l'administration publique sont visés par cette décision.

(ats)

Ton opinion