Suisse: Le Conseil fédéral contre une cyber-école de recrues
Publié

SuisseLe Conseil fédéral contre une cyber-école de recrues

Le gouvernement estime que la formation des spécialistes requis n'est pas possible avec les modèles traditionnels de formation de l'armée.

Peut-être qu'une cyber-école de recrues aurait motivé des jeunes a accomplir leur service obligatoire...

Peut-être qu'une cyber-école de recrues aurait motivé des jeunes a accomplir leur service obligatoire...

Keystone

L'armée va prendre des dispositions pour mieux se préparer contre les cybermenaces. Le Conseil fédéral ne juge toutefois pas nécessaire créer une cyber-école de recrues.

Dans une motion, le conseiller aux Etats Josef Dittli (PLR/UR) a une idée très précise de l'organisation de la cyberdéfense. Il faut créer un commandement idoine qui comptera entre 100 et 150 professionnels spécialisés en informatique.

Les cybertroupes compteraient quant à elles en tout entre 400 et 600 militaires de milice et pourraient être organisées en cyberbataillons. Pour leur formation, une cyber-école de recrues devrait être mise en place.

Le DDPS a les ressources

Dans sa réponse publiée jeudi, le Conseil fédéral rappelle qu'un plan d'action a été élaboré par le Département fédéral de la défense (DDPS). Sa réalisation s'étalera jusqu'à fin 2020. Les attentes de Josef Dittli en termes de permanence des capacités, de volume de forces et d'engagement de la milice seront remplies, assure le gouvernement.

Les ressources nécessaires à sa réalisation peuvent par ailleurs être prélevées sur le budget du DDPS. Le Conseil fédéral estime toutefois qu'une cyber-école de recrues n'est pas opportune, la formation des spécialistes requis n'étant pas possible avec les modèles traditionnels de formation de l'armée. Quant à la forme définitive du commandant de cyberdéfense, elle dépendra des travaux encore à réaliser.

(ats)

Votre opinion