Publié

ConfédérationLe Conseil fédéral demande une rallonge au budget 2015

Le Conseil fédéral a soumis mercredi au Parlement un premier supplément de 85 millions de francs au budget 2015, dédié pour plus de la moitié à l'asile.

Sur les 44,2 millions consacrés à l'asile dans le supplément au budget fédéral, 25,2 millions serviront à faire face à la hausse prévue de requérants. Quelque 29'000 personnes devraient déposer une demande en 2015 alors que le budget a été élaboré sur la base d'une estimation à 22'000.

Sur les 44,2 millions consacrés à l'asile dans le supplément au budget fédéral, 25,2 millions serviront à faire face à la hausse prévue de requérants. Quelque 29'000 personnes devraient déposer une demande en 2015 alors que le budget a été élaboré sur la base d'une estimation à 22'000.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Le Parlement est appelé à verser 85 millions de francs de plus au budget 2015 de la Confédération.

Le Conseil fédéral lui a soumis ce mercredi 25 mars un premier supplément de 85 millions de francs, dédié pour plus de la moitié à l'asile. Les 20 millions déjà promis pour l'exportation des produits agricoles transformés ne sont pas encore comptabilisés.

Sur les 44,2 millions consacrés à l'asile, 25,2 millions serviront à faire face à la hausse prévue de requérants. Quelque 29'000 personnes devraient déposer une demande en 2015 alors que le budget a été élaboré sur la base d'une estimation à 22'000.

Les besoins supplémentaires en personnel sont chiffrés à 20,5 millions et la hausse des frais d'interprétariat à 4,7 millions. Les 19 millions restants serviront à acheter un immeuble à Chevrilles (FR) afin de le transformer en centre fédéral d'accueil dans le cadre de réorganisation du système d'asile.

Parmi les autres crédits supplémentaires, le Conseil fédéral propose de débourser 23,2 millions de plus pour les réductions de primes maladie. Celles-ci ont effet augmenté plus que prévu cette année.

Promesses tenues

Les subventions pour les activités «Jeunesse et Sport» devraient en outre être augmentées de 12 millions. Lors du débat sur le budget en décembre, le Parlement avait refusé de les attribuer sans attendre à cette organisation qui doit faire face à une hausse des demandes. Il a préféré connaître la facture exacte et s'en acquitter dans le cadre du supplément.

Ce dernier devrait augmenter de 20 millions. Le Conseil fédéral a en effet déjà promis cette somme pour aider, au nom de la la loi chocolatière, l'exportation de produits agricoles transformés. Il juge en effet que les 70 millions prévus ne suffisent plus après la décision de la Banque nationale suisse d'abandonner le taux plancher de l'euro.

La rallonge devrait permettre de compenser le prix élevé des matières premières à hauteur de 85%. Là encore, le Parlement avait préféré attendre avant d'augmenter les crédits dans le budget.

(ats)

Votre opinion